http://www.fides.org

Dépêches

2014-08-02

AMERIQUE/COLOMBIE - 15 enfants indigènes colombiens morts à cause du manque d’eau potable et de denrées alimentaires

Bogotá (Agence Fides) – Cette année, dans le seul département colombien de La Guajira, sis dans le nord du pays, 15 enfants appartenant aux communautés indigènes sont morts suite à des maladies causées par le manque d’eau potable et de denrées alimentaires. Pour ces mêmes motifs, dans ce district semi-aride situé à la frontière avec le Venezuela, l’un des plus gravement touchés par la sécheresse sur la côte atlantique de la Colombie, 23 enfants sont morts au cours de l’année dernière, le gouvernement national ayant réclamé une intervention humanitaire immédiate. En outre, dans les villages indigènes des communes d’Uribia, de Manaure et de Riohacha, capitale régionale, a été enregistré un grand nombre d’enfants dénutris. A Uribia, ce nombre est de 17.000, à Manaure il atteint même les 18.000 alors qu’il n’est « que » de 2.000 à Riohacha. Dans certaines zones de ces communes, les réservoirs d’eau sont vides et les habitants sont contraints à la tirer de puits artésiens privés des plus élémentaires conditions hygiéniques. Sécheresse et dénutrition frappent également les animaux et, selon des données officielles, au cours de ces trois derniers mois, 7.000 têtes de bétail sont mortes à La Guajira, sachant que l’on estime que le même sort est échu à 10% des moutons, typiques de cette région. (AP) (Agence Fides 02/08/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network