http://www.fides.org

Dépêches

2014-08-01

ASIE/TERRE SAINTE - Pardon d’Assise dédié à la paix au Moyen-Orient

Assise (Agence Fides) – Le Pardon d’Assise, fêté le 2 août à la Portioncule (Basilique Sainte Marie des Anges d’Assise), sera dédié cette année à la paix au Moyen-Orient et en particulier en Terre Sainte et à Gaza. Au cours de la journée, les fidèles peuvent obtenir l’indulgence plénière, suivant une tradition remontant à Saint François d’Assise et qui se poursuit depuis sept siècles en présence de milliers de pèlerins. Comme cela a été indiqué à l’Agence Fides, cette année, la Journée aura une intention de prière particulière : la fin de la guerre et des hostilités en Terre Sainte, comme l’a communiqué l’Evêque d’Assise-Nocera Umbra-Gualdo Tadino, S.Exc. Mgr Domenico Sorrentino.
L’Evêque, qui présidera la Messe du 2 août dans la Basilique, souligne dans une note envoyée à Fides : « La visite du Pape François en Terre Sainte et surtout le moment de prière qu’il a partagé au Vatican avec Shimon Peres et Abu Mazen ont suscité beaucoup d’espoirs. La désillusion ne pouvait être que plus grande après l’explosion du conflit à Gaza, qui, une fois encore, a porté son lot de morts et de ruines ». L’Evêque se demande : « La prière a-t-elle, elle aussi, été vaincue ? En 1986, le Saint Pape Jean Paul II inaugura l’esprit d’Assise, justement en tant que prière pour la paix. Une rencontre de prière de laquelle s’élevait la voix des différentes religions du monde, bien que de manière distincte, pour crier que Dieu rime avec la paix et non avec la guerre. Le 27 octobre prochain, nous relèverons ce défi au travers d’une rencontre intitulée « l’initiative du Pape François pour la paix en Israël : quel avenir ? ». A l’occasion de la fête du Pardon – ajoute Mgr Sorrentino – nous désirons prier pour une paix juste et durable en Terre Sainte. L’invitation à prier est également une invitation à la conversion. Là où la raison est aveuglée et où les sentiments sont exacerbés, seul l’Esprit de Dieu peut entrer. L’esprit d’Assise demeure plus vivant que jamais– conclut Mgr Sorrentino – et nous voulons l’invoquer en faveur de la Terre Sainte à l’occasion du Pardon de la Portioncule ». (PA) (Agence Fides 01/08/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network