http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-28

AMERIQUE/PARAGUAY - Evacuation de milliers d’enfants sujets à des pathologies, des abus et des mauvais traitements suite aux inondations

Asunción (Agence Fides) – Abus sexuels, mauvais traitements et maladies sont quelques-uns des dangers que doivent affronter les 147.500 enfants évacués suite aux inondations qui dévastent actuellement le Paraguay. Nombre d’entre eux vivent amassés dans les plus de 100 camps illégaux montés dans les places et les rues de la capitale. Selon le dernier rapport officiel, la crue historique du fleuve Paraguay a contraint près de 245.000 personnes à se déplacer dans tout le pays. Dans la seule ville d’Asuncion, la plus peuplée du pays avec 6,7 millions d’habitants, environ 85.000 personnes ont abandonné leurs habitations à cause de la crue. Environ 50.000 enfants de la capitale ont été contraints à tout abandonner, sachant que certains ne fréquentent plus l’école depuis deux mois, les plus chanceux vivant chez des parents ou dans les deux casernes habilitées à la recevoir dans la ville. La majeure partie de ces enfants est obligée de se déplacer de l’un à l’autre des 126 campements ou espaces provisoires particulièrement précaires où la sécurité, les toilettes, l’hygiène et l’eau potable manquent. La population vit amassée, en présence d’inconnus et, dans ce contexte, les droits des enfants sont encore plus vulnérables qu’ils ne le sont habituellement. Selon certains spécialistes, dans les camps d’évacués, les fillettes ont trois fois plus de probabilité d’être violées ou de subir des abus sexuels qu’à l’extérieur. L’ONG Plan International a installé 18 tentes Anua, qui, en langue guarani, signifie accolade, afin de permettre aux enfants et aux familles de vivre dans des espaces ouverts, libres du stress et de la crise qu’ils traversent. (AP) (Agence Fides 28/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network