http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-23

ASIE/IRAQ - Attaque de Tilkif de la part des miliciens djihadistes du prétendu « Etat islamique » repoussée par les peshmergas kurdes

Tilkif (Agence Fides) – En fin de soirée d’hier, mardi 22 juillet, les miliciens du prétendu « Etat islamique », responsabled de l’expulsion des chrétiens et des chiites de la ville de Mossoul, ont attaqué au mortier le village de Tilkif, tentant ainsi de pénétrer dans l’un des centres habités de la Plaine de Ninive où ont trouvé refuge les familles chassées par les dispositions sectaires dictées par les groupes ayant pris le contrôle de la deuxième ville irakienne. « L’attaque est partie d’un village contrôlé par les djihadistes – indique à l’Agence Fides le Père Paul Thabit Mekko, prêtre chaldéen – mais elle a été repoussée par les troupes kurdes des Peshmergas. Dans la nuit, la panique avait poussé des dizaines de familles chrétiennes à fuir en direction de Dohuk mais les militaires kurdes qui contrôlaient un barrage routier leur ont dit que la situation était rentrée dans l’ordre et qu’elles pouvaient rentrer chez elles. Le Curé, le Père Louis Hadil, m’a confirmé qu’à 04.00, la situation d’urgence avait cessé à Tilkif ».
L’épisode est emblématique de l’incertitude qui pèse sur toute la zone. D’un côté, l’attaque représente la preuve que les miliciens du prétendu « Etat islamique » ne se contentent pas de contrôler Mossoul et qu’ils voudraient étendre leur contrôle à la Plaine de Ninive. « Mais la réaction des peshmergas – remarque le Père Thabit Mekko – confirme que les kurdes sont décidés à protéger cette zone et qu’ils ont la ferme intention de repousser toute tentative de percée de la part des miliciens djihadistes. Ici, maintenant, la sécurité de la population n’est plus garantie que par les forces militaires kurdes ». (GV) (Agence Fides 23/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network