http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-22

ASIE/TERRE SAINTE - Selon le Patriarche émérite de Jérusalem des Latins, à Gaza n’est pas en cours une guerre mais plutôt un massacre

Gaza (Agence Fides) – Au cours de la nuit entre le 21 et le 22 juillet, les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza ont provoqué de nouvelles destructions et de nouvelles victimes parmi la population civile. Le nombre des palestiniens tué a ainsi dépassé les 580 alors que les militaires israéliens tués sont actuellement 27. Au cours de la dernière vague de raids israéliens, ont également été touchées quatre mosquées ainsi que des installations sanitaires.
« Ce qui se passe à Gaza – déclare à l’Agence Fides S.B. Michel Sabbah, Patriarche émérite de Jérusalem des Latins – n’est pas une guerre mais plutôt un massacre, un massacre inutile qui ne fera pas avancer d’un pas Israël en direction de la paix et de la sécurité. Au contraire, avec tous ces sacrifices humains, les cœurs des israéliens et des palestiniens se sont remplis de haine nouvelle ». Selon le Patriarche émérite, « les moyens pour parvenir à la paix ne peuvent qu’être des moyens de paix. Depuis soixante ans, nous constatons que les guerres, les armes, les massacres sont incapables de garantir un quelconque type de paix ». Selon S.B. Michel Sabbah, « la seule voie pour sortir de la spirale de la violence et de la destruction consiste à affronter la question de fonds, à savoir l’occupation israélienne des territoires palestiniens. Il y aura paix et sécurité seulement lorsque Israël reconnaîtra la liberté et la souveraineté de l’Etat palestinien. Mais peut-être pour cela, devrons-nous attendre une nouvelle génération de chefs israéliens. Les actuels responsables croient seulement en la force militaire. Ils disposent d’armes sophistiquées pour tuer et d’aucune force pour faire la paix ». (GV) (Agence Fides 22/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network