http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-22

AMERIQUE/REPUBLIQUE DOMINICAINE - Engagement de l’Eglise en faveur de la coexistence pacifique même si d’aucuns promeuvent la haine

Santo Domingo (Agence Fides) – Certains secteurs de la société dominicaine assurent la promotion de la haine et du ressentiment entre les populations dominicaine et haïtienne. C’est ce qu’il est possible de lire dans l’éditorial du dernier numéro de l’hebdomadaire catholique Camino publié le 20 juillet. « Ils ne laissent pas de place à la réconciliation et à la recherche d’alternatives en vue de projets nationaux à mener ensemble » affirme l’éditorial, sans toutefois citer de noms. Le texte reçu par Fides indique en outre que, dans le cas des rapports entre Haïti et la République dominicaine, il existe une sorte de guerre permanente, caractérisée par des incompréhensions et un manque de vision unitaire ayant pour but d’affronter un avenir partagé. « Combien d’heures perdues à promouvoir le ressentiment et la haine des deux côtés de la frontière » peut-on lire dans le texte.
Rappelant que les deux pays sont destinés à coexister sur le même territoire, la même île, et qu’aucun des deux pays ne se déplacera ni ne déménagera ni ne pourra jamais le faire, il réaffirme : « Nous avons seulement une porte de sortie, celle de la coexistence pacifique ». Dans sa conclusion, le message est toutefois riche d’espérance. Il demande en effet de saisir les opportunités de la part des deux pays, en prenant exemple sur d’autres nations qui partagent des frontières et parviennent à réaliser des projets communs dans les domaines de la technologie, de l’écologie, de l’éducation, de l’industrie et de la culture. L’éditorial souhaite enfin que la rencontre des représentants des deux gouvernements qui a eu lieu récemment à Juan Dolio (République dominicaine) permette d’ouvrir les portes à une nouvelle phase dans la vie des deux peuples.
Du 10 au 12 juillet en effet, les représentants des deux gouvernements de l’île se sont rencontrés pour la troisième fois – après les réunions des 7 janvier et 3 et 4 février derniers – afin de revoir officiellement les accords proposés par les deux pays en matière de commerce, de santé, d’émigration, d’agriculture, de sécurité et d’environnement. La rencontre, qualifiée d’historique de par la présence du Ministre de la Présidence dominicain, Gustavo Montalvo, et du Premier Ministre haïtien, Laurent Lamothe, a porté, entre autre, à la décision de réglementer les flux migratoires et de faciliter l’accès aux documents d’identité des ressortissants des deux pays. Haïti a annoncé son programme d’identification et d’attribution de documents d’identité aux ressortissants haïtiens se trouvant en République dominicaine, réduisant substantiellement les coûts d’émission du passeport. Les deux pays ont également discuté de la nécessité de signer un traité d’extradition afin de pouvoir poursuivre les malfaiteurs cherchant refuge sur le territoire de l’autre pays et de les présenter à la justice. (CE) (Agence Fides 22/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network