http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-19

AMERIQUE/VENEZUELA - Pour le Président de la Conférence épiscopale, il n’existe pas de dialogue sans volonté politique

Caracas (Agence Fides) – Le Président de la Conférence épiscopale du Venezuela (CEV), S.Exc. Mgr Diego Rafael Padrón Sánchez, Archevêque de Cumaná, a réaffirmé que le dialogue constitue une composante indispensable de la vie démocratique et représente un exercice de volonté politique permettant de transformer la situation du pays. Dans un entretien accordé à Unión Radio, dont le texte a été envoyé à l’Agence Fides, l’Archevêque insiste : « Le point clef est la volonté. Là où elle existe, il est possible de rechercher une route et des objectifs très concrets mais la volonté politique est très importante ». Mgr Padrón Sánchez a en outre précisé que toutes les conversations ne peuvent être qualifiées de dialogue et que, si elles ne portent pas à des résultats concrets, alors elles auront constitué un échec et il faudra recommencer tout depuis le début. « Il s’agit d’un chemin, avec des hauts et des bas, des pas en avant et d’autres en arrière – a conclu le Président de la CEV – mais ce qui est important est la conscience du fait que le dialogue constitue un besoin urgent pour le bien du pays ».
Dans son discours à la récente Assemblée plénière de la CEV (voir Fides 09/07/2014), Mgr Padrón Sánchez avait affirmé que « le pays demande le dialogue, la compréhension et la sagesse : un dialogue qui ne soit pas seulement un mécanisme pour apaiser la protestation mais qui soit authentique, avec un ordre du jour connu qui mène à des résultats tangibles ». (SL) (Agence Fides 19/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network