http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-12

AMERIQUE/PANAMA - Insécurité et manque de protection des ressources parmi les problèmes les plus graves du pays selon la Conférence épiscopale

Panama (Agence Fides) – « Nous ne pouvons pas nous plaindre du mal sans agir et sans lutter contre ce dernier » affirment les Evêques de Panama dans le communiqué publié au terme de leur Assemblée plénière qui a eu lieu à Clayton – dans la périphérie de Panama – du 7 au 11 juillet.
Selon une note envoyée à Fides, S.Exc. Mgr Pablo Varela Server, Evêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Panama, a lu la déclaration dans laquelle il est demandé aux autorités gouvernementales, aux hommes politiques et à la société civile de « prendre les mesures nécessaires afin de reconquérir la confiance dans les institutions du pays et par suite d’adopter des politiques publiques en faveur du bien commun, fondées sur un développement solidaire dans lequel la personne humaine serait placée au-dessus des intérêts économiques ».
Le document exhorte « au respect de la dignité humaine et à une démocratie participative ainsi qu’à une justice équitable et adéquate ». Dans le document, les Evêques font état de leur préoccupation « s’agissant des problèmes de l’insécurité qui est arrivée jusque dans les églises et dans les familles, du manque de protection des ressources naturelles comme les forêts et l’eau, de l’insécurité alimentaire qui concerne la survie du peuple, du manque de qualité des services sanitaires, de l’instruction et des transports et de la prolifération des activités liées au trafic de drogue ». (CE) (Agence Fides 12/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network