http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-07

AMERIQUE/MEXIQUE - Plus de 8 millions de femmes indigènes victimes de violences physiques et morales

Mexico (Agence Fides) – Selon les données de la Commission nationale des Droits fondamentaux, au Mexique, 8,1 millions de femmes indigènes vivent dans des situations de violence domestique, d’abus, d’agressions physiques et morales outre à ne pas avoir accès aux services sanitaires et scolaires. Le Secrétariat de la Commission pour l’égalité entre les sexes a déclaré que les données correspondant à 2013 révèlent la situation complexe dans laquelle se trouve cette strate de la population. Les femmes indigènes jouent un rôle essentiel dans la recomposition du pays et ceci constitue un autre motif valide pour réduire les grandes distances entre marginalisation et justice sociale, en créant de nouveaux modèles de développement prenant en considération les attentes culturelles, sociales, politiques, économiques et relatives à la justice. Vient ainsi d’être proposée une initiative visant à améliorer les conditions de vie de cette strate de la population. La Commission nationale pour le développement des populations indigènes (CDI) mènera dans ce cadre, avec l’Institut national des femmes, des programmes de formation continue promouvant la connaissance des droits fondamentaux des fillettes et des femmes indigènes et visant à prévenir la violence à leur encontre. L’objectif est de contribuer à l’institution de politiques publiques permettant de renforcer l’égalité des conditions de vie, l’accès de la population féminine à ses droits et la garantie de vivre libres des violences. En 2012, le Programme des Nations unies pour le Développement signala que, sur l’ensemble de la population indigène au Mexique, 3,3 millions de personnes n’étaient pas parvenues à satisfaire leurs besoins alimentaires de base. En outre, le niveau de scolarisation est lié au fort taux de mortalité maternelle, attendu que 36,5% des femmes mortes dans les municipalités regroupant plus de 70% de la population indigène étaient privées d’instruction et que 24,7% n’étaient pas parvenues à la fin de l’école primaire. (AP) (Agence Fides 07/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network