http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-03

ASIE/LAOS - Pressions des autorités sur une chrétienne pour la faire abjurer

Savannakhet (Agence Fides) – Le chef du village de Saisomboon, en province de Savannakhet, et un fonctionnaire gouvernemental ont intimé à une chrétienne nommée Varn d’abjurer sous peine d’être chassée du village et de se voir confisquer sa terre. Ainsi que Fides l’a appris de l’ONG Christian Solidarity Worldwide (CSW), Varn est la personne qui avait annoncé le Christ à son amie Chan, la chrétienne décédée dans le village de Saisomboon après une longue maladie (voir Fides 26/06/2014). Après le décès, les autorités ont accusé cinq responsables chrétiens de la province de Savannakhet d’avoir tué Mme Chan, en lui administrant un médicament qui en aurait causé la mort. Comme cela est expliqué par l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom, il s’agit là d’accusations totalement privées de fondement en ce que les cinq responsables de communautés limitrophes s’étaient rendus au domicile de Mme Chan dans le seul but de la réconforter par la prière en vue de son trépas. Les cinq personnes ont été arrêtées pour homicide, ce qui a conduit à la décapitation des communautés chrétiennes de la zone.
Des fonctionnaires gouvernementaux ont également interrompu les obsèques chrétiennes, autorisant seulement un rite bouddhiste.
Le directeur exécutif de CSW, Mervyn Thomas, déclare dans une note envoyée à Fides : « le droit à la liberté de religion comprend le droit d’adopter le credo de son choix. Les pressions exercées sur Mme Varn constituent une violation de ce droit, protégé par la Convention internationale sur les droits civils et politiques que le Laos a ratifié en 2009. Nous demandons au gouvernement de mener immédiatement une enquête sur les abus commis par le chef de village et par la police, y compris en ce qui concerne les accusations faites aux cinq responsables chrétiens détenus ». (PA) (Agence Fides 03/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network