http://www.fides.org

Dépêches

2014-07-02

AMERIQUE/MEXIQUE - Davantage de contrôle y compris à la frontière sud du Mexique en ce qui concerne les enfants migrants

Chiapas (Agence Fides) – Les frontières nord et sud du Mexique sont complètement différentes. Alors que la frontière nord, avec les Etats-Unis, est surveillée par des milliers d’agents et de caméras, la frontière sud était pratiquement un no man’s land jusque très récemment. Sur la base des rapports envoyés à Fides par deux sources mexicaines, la situation change actuellement complètement.
Le gouvernement mexicain n’a jamais voulu imposer de contrôles sévères ou de murs de quelque type que ce soit à sa frontière sud, en particulier sur le fleuve Suchiate, qui sert de frontière naturelle avec le Guatemala. Aujourd’hui toutefois, des militaires des forces spéciales dotés de viseurs nocturnes sont présents afin d’éviter des incursions clandestines. Par ailleurs, des lecteurs biométriques ont été installés pour enregistrer et archiver les données d’identité de chaque immigré clandestin détenu et il existe même un poste militaire au sein duquel sont également présents des agents fédéraux américains.
Ce projet de sécurité est financé par les Etats-Unis et se trouve mené par les deux exécutifs afin de « bloquer à l’origine » la vague d’enfants originaires d’Amérique centrale qui se déplacent seuls en direction du nord. Selon les sources de Fides et les recherches publiées par le journal Milenio, bien que les deux frontières ne soient pas semblables, parce qu’il n’existe ni mur ni corps de sécurité destiné exclusivement à arrêter les clandestins, la situation devient actuellement similaire de par la quantité de dollars investis pour le contrôle des frontières. Avec l’approbation du gouvernement mexicain, depuis 2008, les Etats-Unis ont dépensé plus de 350 millions d’USD en programmes de sécurité sur le territoire du sud du Mexique, un chiffre sans précédent. (CE) (Agence Fides 02/07/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network