http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-30

ASIE/PAKISTAN - « Un nouveau printemps pour l’Eglise dans notre pays », dit l’Archevêque de Lahore

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Nous sommes très reconnaissants au Saint-Père. Il a nommé le nouvel évêque Joseph Arshad à Faisalabad, le nouvel archevêque de Lahore, le nouvel administrateur apostolique de Multan. Ce sont des pas très positifs pour l’Eglise. De nouveaux responsables et de nouvelles idées : l’Eglise pakistanaise en a besoin. C’est un nouveau printemps. Nous travaillerons ensemble pour le progrès et pour la croissance de l’Eglise au Pakistan ». C’est ce qu’a déclaré à l’Agence Fides, le nouvel Archevêque de Lahore, Mgr Sebastian Shaw OFM qui, hier, dimanche 29 juin, figurait parmi les 24 archevêques qui ont reçu le Pallium des mains du Pape François.
« Parmi les nouveaux évêques – explique Mgr Shaw – il existe une approche commune : nous regardons tous notre situation avec espérance, en cherchant à collaborer. Par exemple, les commissions pour la catéchèse, la liturgie, la Caritas, l’économie se confronteront et œuvreront ensemble. En outre, il existe entre nous une harmonie humaine tissée dès l’époque du séminaire. Nous entendons adopter une méthodologie de coopération dans tous les domaines. Davantage d’unité ne pourra qu’être profitable à l’avenir de l’Eglise ».
Les évêques ont en commun les urgences pastorales. Une d’entre elles, fait observer Mgr Shaw, est la formation des catéchistes : « Rien qu’à Lahore, nous en avons 300, dispersés sur l’ensemble du territoire. Les catéchistes sont une présence très importante, car ils vivent au milieu des gens et prennent le pouls de la vie des communautés. Ce sont des laïcs, ce sont nos missionnaires dans les périphéries. Nos Centres de catéchèse sont des points vitaux pour l’Eglise locale et pour l’évangélisation. Ce sont des personnes importantes pour la formation du peuple aux Sacrements comme le Baptême, la Confirmation, le Mariage. Ils doivent être formés selon les nouvelles lignes de la théologie et de la pastorale. L’Eglise organise des cours de formation pour catéchistes de tout le Pakistan avec un effort de collaboration interdiocésain ».
Une autre priorité est l’instruction. « Dans les écoles catholiques, rien qu’à Lahore, nous avons plus de 800 000 étudiants, dont 90% sont musulmans. Les écoles sont précieuses pour éduquer au dialogue dans la société. Dans les écoles, on met en œuvre un ‘ dialogue de vie ’ qui est la voie pour la construction d’une société ouverte, tolérante et pluraliste, caractérisée par la coexistence pacifique. A travers les élèves, nous avons un contact avec les familles : aussi les écoles deviennent-elles nos centres spécialisés du dialogue. Les jeunes sont le futur de la société : commençons par eux pour construire le respect mutuel entre les religions de la nation ».
Le dialogue va de l’avant grâce aussi aux efforts des responsables religieux et à la collaboration avec les chefs islamiques comme l’imam de la grande mosquée de Lahore, Syed Muhammad Abdul Khabir Azad, une des plus importantes personnalités musulmanes du Pakistan. Mgr Shaw le rencontre souvent et coopère pour donner un exemple d’amitié islamo-chrétienne. « Le dialogue est la voie royale pour le futur de la nation », conclut l’archevêque de Lahore. (PA) (Agence Fides 30/6/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network