http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-27

AMERIQUE/COLOMBIE - L’Eglise aux pourparlers de paix : considérez la douleur des victimes

Bogota (Agence Fides) – Au terme d’une réunion de la Commission de Réconciliation Nationale (CRN), qui est conduite par l’Eglise catholique, Mgr José Daniel Falla Robles, évêque auxiliaire de Cali et Secrétaire général de la Conférence épiscopale de Colombie (CEC), a lancé un appel pour que les pourparlers de paix, qui se déroulent à La Havane (Cuba), tiennent compte de toutes les victimes en leur assurant une indemnisation équitable.
« Il est facile de décider des politiques et des accords sans considérer la personne, mais la clef doit être la douleur de la personne. Celui qui a accompli un acte de terrorisme doit comprendre la douleur qu’il a causée (...), tout acte revêt une grande responsabilité sociale », a déclaré Mgr Falla, selon la note envoyée à Fides. « Je lance un appel pour que soient pris en considération tous ceux qui souffrent et qui aspirent à une nation réconciliée », a dit le Prélat. « Nous aimerons que sur la table des pourparlers à Cuba la sincérité imprègne tout ce qui concerne de rapides négociations de paix. La meilleure chose pour notre pays est de déposer les armes et de commencer à construire la paix, et il doit y avoir une grande transparence ».
Le Vice-Président de l’actuel gouvernement colombien, Angelino Garzon, qui a participé à cette rencontre, invité par la CRN, s’exprimant devant la pressé, a déclaré : « Nous devons tous écouter cette troisième voix si qualifiée qu’est la voix de l’Eglise catholique et de la CRN, dans la mesure où le pays a besoin de propositions de dialogue et de réconciliation nationale ».
L’Eglise catholique ne participe pas à la table des négociations de paix à Cuba, mais elle es devenue la voix de référence de la communauté nationale pour tout ce qui a trait à la défense de ceux qui souffrent et des victimes de cette guerre fratricide. (CE) (Agence Fides, 27/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network