http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-16

ASIE/PAKISTAN - Pour le Président de la Cour suprême du Pakistan, « l’intolérance génère le terrorisme »

Quetta (Agence Fides) – « La culture de l’intolérance génère le terrorisme ». Telle est donc la racine à extirper. C’est ce qu’a déclaré le Président de la Cour suprême du Pakistan, Tassaduq Hussain Villani, intervenant à une rencontre organisée à Quetta par la Haute Cour du Béloutchistan au lendemain du meurtre de l’homme politique chrétien Handry Masih (voir Fides 14/06/2014). « Ceux qui promeuvent le terrorisme ont une vision déformée de l’islam. Ils ont créé une mentalité qui doit être changée. L’homicide de tout individu, indépendamment de ses convictions religieuses, est l’assassinat de toute l’humanité » a-t-il remarqué.
Ainsi que Fides a pu l’apprendre, la communauté chrétienne à Quetta est encore secouée par le tragique événement et a organisé différentes rencontres de prière. Dans une note envoyée à Fides, Farrukh Saif, responsable de l’ONG World Vision in Progress, active au Béloutchistan, a condamné l’assassinat d’Handry Masih, qui était « un homme de foi qui soutenait l’Eglise », demandant par la même occasion une révision urgente de la politique du gouvernement envers les minorités religieuses au Pakistan. (PA) (Agence Fides 16/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network