http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-13

AFRIQUE/RD CONGO - Demande d’intervention de la communauté internationale de la part de la société civile locale après les affrontements à la frontière avec le Rwanda

Kinshasa (Agence Fides) - La société civile du Nord Kivu est « fortement préoccupée par la détérioration de la situation sécuritaire dans l’est de la République démocratique du Congo suite aux nouvelles attaques et incursions de l’armée rwandaise » affirme un communiqué envoyé à l’Agence Fides. Le communiqué en question dénonce l’occupation de la part de troupes rwandaises de la localité de Murambi et l’attaque perpétrée dans la matinée du 11 juin contre les positions de l’armée congolaise dans la localité de Kabagana, visant à prendre possession d’une colline située dans une position stratégique.
Le Président de la société civile de Nyiragongo a été capturé par les troupes rwandaises, ajoute le communiqué. L’intervention de l’armée congolaise a permis de le libérer mais l’homme a été grièvement blessé au cours des combats. La société civile du Nord Kivu demande une intervention des organismes internationaux, au premier rang desquels l’ONU, afin de mettre fin à ce qu’elle qualifie d’« agression rwandaise ».
Les affrontements entre les deux armées ont duré deux jours – les 11 et 12 juin. Le Rwanda accuse les militaires congolais d’être entrés sur son territoire, une accusation démentie par Kinshasa qui affirme en revanche que ce sont les militaires de Kigali à avoir provoqué les incidents en envahissant un certain nombre de localités congolaises. Le Rwanda a remis à la Croix Rouge congolaise les corps de ceux que Kigali affirment être cinq militaires congolais morts dans les affrontements ayant eu lieu sur son territoire. (L.M.) (Agence Fides 13/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network