http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-11

AMERIQUE/ETATS UNIS - Le calvaire des mineurs émigrés provenant d’Amérique centrale et contraints au rapatriement

Washington (Agence Fides) – Le Département de la Défense a annoncé qu’il accueillera 1.800 enfants privés de documents d’identité arrivés seuls aux Etats-Unis, en particulier ceux provenant d’Amérique centrale parce que leur nombre a dépassé la capacité d’accueil des centres étant chargés de cette fonction et qu’il a créé une authentique « crise humanitaire » (voir Fides 05/06/2014). Selon une note parvenue à Fides, l’administration réagit dans l’urgence et déplace actuellement les mineurs sur trois bases militaires et en direction d’un centre de détention fédéral afin d’éviter le surpeuplement du Bureau des Douanes et de la Protection de la frontière (CBP), dont les structures ont atteint leur limite.
Le nombre des enfants et des jeunes qui risquent leur vie pour traverser l’Amérique centrale et arriver aux Etats-Unis a doublé chaque année à compter de 2011, lorsqu’il ne dépassait pas les 7.000 unités. Les autorités fédérales ont relevé une augmentation dramatique des entrées illégales de mineurs non accompagnés – dont beaucoup ont moins de 12 ans – et elles estiment qu’en 2014, on parviendra au nombre record de plus de 60.000 jeunes privés de documents d’identité.
Face à cette situation d’urgence, les autorités fédérales de Nogales (Arizona) ont déjà déplacé plus d’un millier de jeunes des cellules de la CBP aux locaux de la Police des Frontières. Le Consul honoraire du Honduras en Arizona, Tony Banegas, a visité, le 7 juin, les structures préparées pour les jeunes à Nogales, faisant le commentaire suivant : « Il s’agit d’un vrai drame. Ils sont dans une cave, dorment dans des conteneurs de plastique avec une couverture de survie. Ils ont déclaré espérer avoir bientôt des matelas… Ils font usage de toilettes portables ». Le Consul, toujours selon la note, a voulu rencontrer chacun des 236 enfants honduriens présents dans le centre temporaire qui « est entouré de fil de fer barbelé » et où ils sont arrivés après être restés entre 10 et 11 jours au Texas.
Sœur Valdett Willeman, des Missionnaires scalabriniennes, qui vit sa mission en cherchant à assurer des conditions de vie décentes aux migrants rapatriés au Honduras est l’actuelle Directrice du Centre d’Assistance pour les Migrants rapratriés (CAMR). Dans une note envoyée à Fides, la religieuse précise qu’au cours du seul mois de mai, plus de 100 enfants ont été rapatriés par avion, sans compter ceux qui reviennent par voie de terre. Jusqu’ici, au cours de cette première partie de 2014, plus de 3.000 enfants ont été rapatriés alors que leur nombre dépasse les 15.000 au cours de ces dernières années. (CE) (Agence Fides 11/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network