http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-10

ASIE/INDE - Structures hygiéniques et sanitaires précaires ou inexistantes dans les écoles publiques du district de Madurai

Madurai (Agence Fides) – Dans le district de Madurai, la plus ancienne ville tamoule, existent 1.226 écoles publiques mais aucune d’entre elles ne dispose d’un opérateur sanitaire permanent qui s’occupe de la maintenance des toilettes qui, en l’absence de services de base tels que l’eau et le nettoyage ordinaire, sont inutilisables dans la plupart des cas. L’an dernier, le Ministère de l’Instruction a identifié dans le district en question 210 écoles privées de toilettes. Là où elles existent ou sont construites, les fonds manquent pour assurer leur maintenance. Selon le Right to Education Act 2009, la présence de toilettes est obligatoire dans toutes les écoles mais on n’a pas idée du nombre nécessaire en fonction du nombre d’élèves. Le défaut d’opérateurs sanitaires dans les écoles constitue un problème très grave en ce que le manque de maintenance correcte empêche les élèves de pouvoir utiliser les toilettes. Selon des militants, dans certaines écoles, les enseignants tiennent les toilettes fermées, interdisant aux élèves de les utiliser et les réservant à leur seul usage personnel. La situation est particulièrement délicate pour les jeunes filles qui risquent de développer des maladies rénales. D’une série d’enquêtes relatives à la situation de certaines écoles du district, il ressort qu’elles sont privées de toit et de structures hydriques. Par conséquent, les élèves évitent d’utiliser les toilettes. Pour faire face à cette situation, il est nécessaire de créer une équipe sanitaire permanente qui s’occupe de la maintenance des toilettes dans l’ensemble des écoles et que le Ministère de la Santé scolaire effectue des contrôles périodiques. (AP) (Agence Fides 10/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network