http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-02

ASIE/LAOS - Arrestation d’un chrétien par la police suite à son refus de renoncer à la foi

Savannakhet (Agence Fides) – Cinq agents de sécurité du village de Loynam, dans le district de Nong, en province de Savannakhet, ont arrêté un chrétien dénommé Sort, l’ont attaché à un poteau avant de le tourner en dérision et de le retenir, lui demandant de renoncer à sa foi chrétienne. L’homme, qui n’a pas cédé, est encore actuellement incarcéré à la prison du district de Nong. Ainsi que Fides a pu l’apprendre, Sort, âgé de 40 ans, s’est converti au Christianisme voici un an, devenant ainsi le premier chrétien du district de Nong, constitué de 20 villages environ. Craignant la diffusion du Christianisme « comme un virus », les autorités de police se sont rendues au domicile de Sort le 15 mai, lui intimant l’ordre d’abandonner la foi, le menaçant de le chasser et de confisquer tous ses biens. L’homme a répondu : « J’ai choisi la foi chrétienne et je n’ai enfreint aucune loi ». Les agents, après de nombreuses tentatives de persuasion ayant échoué, l’ont arrêté le 29 mai, accomplissant une action totalement illégale.
Dans une note envoyée à Fides, l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom (HRWLRF) exhorte le gouvernement laotien à remettre immédiatement en liberté Sort, à punir l’abus perpétré par la police et à respecter le droit du peuple à la liberté religieuse, garantie par la Constitution du Laos.
Au cours des jours précédents, dans cette même province de Savannakhet, souvent théâtre de violations et d’abus sur les chrétiens, trois élèves de 14 et 15 ans n’ont pu passer les examens scolaires de fin de cours à cause de leur foi chrétienne. Les chrétiens de la zone ont présenté un recours devant les autorités scolaires du district qui ont ouvert une enquête sur cette affaire. Ainsi que cela a été indiqué à Fides par HRWLRF, le 25 mai, dans le village de Donpalai, toujours dans cette même province de Savannakhet, la police a fait irruption dans un centre de prière, confisquant 53 copies de la Bible à des fidèles protestants et ce sans aucune motivation officielle. (PA) (Agence Fides 02/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network