http://www.fides.org

Dépêches

2014-06-02

VATICAN - Discours du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples au clergé de Guinée équatoriale : « le prêtre n’est pas un fonctionnaire de l’Eglise mais un administrateur des mystères de Dieu »

Mongomo (Agence Fides) – « La fécondité de votre ministère sacerdotal et l’efficacité de votre action pastorale dépendent essentiellement et surtout de votre communion avec le Christ » : c’est ce qu’a rappelé le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, en s’adressant au clergé de Guinée équatoriale, qu’il a rencontré le 31 mai à Mongomo.
Le Préfet du Dicastère missionnaire a remercié les prêtres de Guinée équatoriale de leur dévouement dans l’action pastorale, souvent réalisée « dans un contexte complexe, dans des circonstances stressantes et difficiles, dues à des difficultés de toutes sortes » qui doivent cependant raviver le zèle missionnaire. Au cours de ces dernières décennies, le pays « a connu une amélioration progressive et rapide de ses conditions sociales » a mis en évidence le Cardinal, relevant combien les fidèles laïcs guinéens sont pleinement conscients de leur devoir d’aider généreusement l’Eglise. « Nous, en tant que prêtres, comment répondons-nous aux attentes du peuple de Dieu ? » a demandé le Cardinal, poursuivant : « Au travers du prêtre qui prie, la grâce divine opère de manière plus efficace, rendant son ministère plus fécond et répondant aux besoins réels du peuple de Dieu. Tout prêtre doit donc prendre soin de sa vie spirituelle » a-t-il affirmé, en ce que « une vie spirituelle riche rend le prêtre plus zélé, non seulement envers les personnes confiées à ses soins pastoraux mais également envers ceux qui sont en dehors du troupeau du Christ. Un bon prêtre entend les paroles du Christ demandant de porter la Bonne Nouvelle du salut jusqu’aux extrémités de la terre comme lui étant adressées ».
Le Cardinal Filoni a ensuite recommandé au clergé de vivre en communion avec le Christ par une vie de prière intense et profonde afin d’être ainsi en communion avec l’Eglise, de suivre les directives pastorales des Evêques et de leurs Diocèses respectifs, de faire usage des biens matériels avec droiture, d’être charitables et zélés à l’égard de ceux qui se trouvent dans le besoin, d’entretenir des relations vertueuses avec les autorités et les institutions civiles. « Les fidèles attendent de vous des paroles et des gestes prophétiques – a réaffirmé le Cardinal. Le prêtre n’est pas un fonctionnaire de l’Eglise qui recherche seulement le gain matériel et à faire carrière. Il est un administrateur des mystères de Dieu. Le sacerdoce ministériel n’est pas une promotion sociale ni un moyen d’affirmation personnelle ou familiale. Il ne s’agit pas d’un statut permettant d’acquérir un prestige mondain, des biens matériels et une autorité de pouvoir. Il s’agit d’un service. Le prêtre est serviteur, il est au service du peuple de Dieu qui lui est confié et il doit donner toute sa vie pour lui ». (SL) (Agence Fides 02/06/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network