http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-30

AMERIQUE/ETATS UNIS - Nouvel appel des Evêques au monde politique en vue de l’approbation d’urgence de la réforme de la politique de l’immigration

Washington (Agence Fides) – Le même groupe d’Evêques américains qui le 1er avril s’était rendu à la frontière entre l’Arizona et le Mexique afin de se souvenir des plus de 6.000 personnes qui, en 15 ans, ont perdu la vie en tentant d’émigrer en direction des Etats-Unis (voir Fides 02/04/2014) se trouve actuellement à Washington pour solliciter l’approbation de la réforme de la politique de l’immigration qui fait l’objet de discussions depuis des années entre Démocrates et Républicains sans pour autant faire de progrès significatifs. Hier, 29 mai, après avoir célébré la Messe dans l’église de Saint Pierre au Capitole, proche du Congrès, Messe à laquelle ont participé des hommes politiques, les Evêques se sont rendus au Congrès afin de rencontrer les législateurs des deux partis dont le Président de la Chambre des Représentants, John Boehner.
« Il ne s’agit pas de politique mais d’humanité » a déclaré aux journalistes S.Exc. Mgr Eusebio L. Elizondo Almaguer, M.Sp.S., Evêque auxiliaire de Seattle, né au Mexique et Président de la Commission chargée des Migrations de la Conférence des Evêques catholiques des Etats-Unis. Mgr Elizondo a souligné la nécessité de sensibiliser, de créer une conscience et de « ne pas baisser les bras » après avoir rappelé que « chaque jour, de nouvelles familles sont divisées à cause des expulsions ».
La note envoyée à Fides rapporte également les propos de S.Exc. Mgr Thomas Gerard Wenski, Archevêque de Miami, qui a déclaré que le système actuel « n’est pas viable parce qu’il s’agit d’une question morale. Il doit être réformé ».
Le 27 juin 2013, le Sénat avait approuvé le projet de loi S.744 prévoyant l’octroi de la nationalité aux immigrés privés de documents d’identité arrivés aux Etats-Unis avant le 31 décembre 2011 et n’ayant pas de précédents pénaux. Toutefois, à cause de désaccords entre Démocrates et Républicains, la Chambre n’a pas encore fixé la date de la discussion en vue de l’approbation définitive du texte (voir Fides 13/05/2014). (CE) (Agence Fides 30/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network