http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-27

AFRIQUE/CAMEROUN - Entretien avec l’Archevêque à l’occasion du centenaire de l’Evangélisation de Bamenda : « nous misons sur l’inculturation de la foi et la promotion humaine »

Yaoundé (Agence Fides) – « Ce sont les Pères déhoniens allemands, arrivés au Cameroun en 1912, qui ont évangélisé cette zone du Cameroun » explique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Cornelius Fontem Esua, Archevêque de Bamenda, dans l’ouest du Cameroun, qui s’apprête à conclure les cérémonies du centenaire de l’Evangélisation de la zone en présence du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni (voir Fides 26/05/2014).
« Après la I° Guerre mondiale – continue Mgr Esua – avec la défaite de l’Allemagne, les missionnaires allemands furent contraints à abandonner l’actuel Cameroun. Pendant un certain temps, jusqu’en 1922, cette zone est demeurée sans prêtre jusqu’à l’arrivée des Pères de la Société de Mill Hill suivis par des missionnaires d’autres congrégations ».
« Actuellement, dans notre Archidiocèse, sont présents des missionnaires d’au moins 15 congrégations différentes. A leurs côtés, se trouvent 70 prêtres diocésains – les religieux prêtres étant une cinquantaine – alors que le nombre des vocations est en hausse. L’Archidiocèse de Bamenda accueille le Grand Séminaire de la Province qui compte actuellement 70 séminaristes. Au cours de sa visite, le Cardinal Fernando Filoni ordonnera 9 prêtres et 7 diacres » déclare l’Archevêque.
Mgr Esua précise en outre que « 20% de la population de Bamenda est catholique. En effet, sur un total de 1,3 millions d’habitants, les catholiques sont environ 300.000. Les deux autres communautés chrétiennes importantes sont la communauté presbytérienne et la communauté baptiste alors que les musulmans représentent 5% de la population, la majeure partie de la population appartenant aux religions traditionnelles locales ».
A propos des perspectives d’évangélisation de Bamenda, Mgr Esua déclare : « Nous misons beaucoup sur l’inculturation de la foi dans notre apostolat, en particulier au travers de la traduction des Ecritures Saintes dans les langues locales. En outre – ajoute-t-il – nos activités de promotion humaine et sociale nous aident dans la première évangélisation. Nous disposons de 145 écoles primaires accueillant 26.000 élèves, de 13 établissements d’enseignement secondaire comptant entre 7 et 8.000 élèves, de quelques instituts de formation professionnelle (écoles normales, lycées techniques) en sus de l’Université catholique qui a ouvert ses portes voici quatre ans. Au plan sanitaire, nous avons enfin 17 centres sanitaires et deux hôpitaux » conclut l’Archevêque de Bamenda. (L.M.) (Agence Fides 27/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network