http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-26

AFRIQUE/MALAWI - Témoignage d’un missionnaire à propos des élections contestées et du caractère indéniable des irrégularités et des suspects de fraudes

Lilongwe (Agence Fides) – On assiste actuellement à un affrontement institutionnel au Malawi entre le Président sortant, Joyce Banda, et la Cour suprême, qui a invalidé la décision du Chef de l’Etat d’annuler le scrutin du 20 mai et de convoquer de nouvelles élections dans un délai de 90 jours suite à de lourdes irrégularités constatées dans divers bureaux de vote. La Commission électorale a, dans tous les cas, reconnu l’existence de fraudes sérieuses et a décidé de recompter les bulletins dans les bureaux de vote dans lesquels ont eu lieu des irrégularités évidentes.
« Le compte n’y est décidément pas. Dans certains bureaux de vote, il y a plus de bulletins que d’électeurs inscrits sur les listes électorales. Ont été signalés des cas, encore à vérifier, de bulletins irréguliers déposés dans les urnes on ne sait comment, sous les yeux des milliers d’observateurs présents dans tous les bureaux de vote » déclare à l’Agence Fides depuis le Malawi le Père Piergiorgio Gamba, missionnaire montfortain.
A la demande de l’un des candidats à la Présidence, Peter Mutharika, la Cour Suprême a cependant ordonné à la Commission électorale de suspendre le nouveau comptage des voix dans les collèges où ont été enregistrées des irrégularités et de porter à terme, en revanche, le dépouillement sur l’ensemble du territoire national, proclamant les résultats des élections.
« La Conférence épiscopale du Malawi, le Christian Council et différents autres organismes locaux invitent à la paix, à l’attente et au respect de la Commission. La voix des églises et des organismes non gouvernementaux exprime une forte crainte d’actes de violence en cette situation de tension et d’incertitude » déclare le Père Gamba.
Rappelons que le 20 mai, les urnes ont été ouvertes en vue des élections présidentielles, législatives et municipales. Le 21 mai, les opérations de vote se sont poursuivies dans différents centres où le matériel électoral avait fait défaut la veille. Le 22 mai, le scrutin s’était poursuivi dans un certain nombre de centres alors que les premières données donnaient comme vainqueur le DPP (Democratic Progressive Party) de Peter Mutharika, le pasteur évangélique Lazarus Chakwera du MCP (Malawi Congress Party) se plaçant à la deuxième place alors que le Président sortant, Joyce Banda du PP (People's Party), était troisième. (L.M.) (Agence Fides 26/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network