http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-23

AMERIQUE/COLOMBIE - Communiqué du Diocèse à propos de la responsabilité de l’attentat du 14 mai

Tumaco (Agence Fides) – Le Diocèse de Tumaco remet en cause la version donnée par la Police nationale selon laquelle le 14 mai, deux jeunes (Pier Angelo Cabezas e Luis Sebastian Preciado) auraient lancé une grenade contre un groupe d’agents de police dans le village de Chilví in Nariño, trouvant la mort dans ce cadre alors que huit agents de police étaient blessés (voir Fides 19/05/2014).
Dans la déclaration, parvenue à l’Agence Fides, le Diocèse cite des informations recueillies au sein même de la communauté, auprès des enseignants et des parents des jeunes, qui « remettent fortement en doute la version donnée par la police » que les autorités ecclésiastiques elles-mêmes avaient considéré comme vraie. « Il s’agissait de jeunes connus pour leurs comportements corrects et pratiquant des activités sportives, musicales et théâtrales. De telles circonstances et d’autres encore font naître des doutes sérieux sur le fait qu’ils aient pu lancer les grenades » affirme la déclaration.
Le Diocèse remarque en outre que les mères des victimes demandent à ce que la mémoire de leurs fils ne soit pas outragée et c’est pour cela qu’il a demandé au Bureau du Procureur général d’enquêter à fonds sur l’incident afin de ne pas souiller les noms des mineurs. D’autres sources relèvent pour Fides que les déclarations du Diocèse de Tumaco coïncident avec celles des FARC qui, par le biais d’Internet, ont indiqué ne pas avoir eu recours aux jeunes pour lancer l’explosif contre les militaires. (CE) (Agence Fides 23/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network