http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-23

AFRIQUE/NIGERIA - Pour l’Evêque de Sokoto, « l’enlèvement des jeunes lycéennes de Chibok a uni le pays plus que jamais »

Abuja (Agence Fides) – L’enlèvement des quelques 200 élèves du lycée de Chibok, dans le nord du Nigeria, a uni le pays et provoqué un mouvement de solidarité internationale. C’est ce qu’a affirmé S.Exc. Mgr Matthieu Hassan Kukah, Evêque de Sokoto, à l’occasion du moment de prière pour la libération des jeunes filles enlevées. « Aucun événement pris isolément n’a uni de la sorte notre pays et n’a suscité l’attention et la participation comme cet incident tragique » a déclaré l’Evêque.
Soulignant la force de la prière, Mgr Kukah a affirmé que « nous ne sommes pas réunis dans l’amertume, dans la douleur ou dans l’auto-compassion. Nous sommes réunis dans la foi et dans la confiance, sachant que Celui qui voit tout ce qui est fait dans le secret récompensera notre longue attente. Se réunir dans la tristesse et dans la peur signifie être victime et s’enrôler dans l’armée du diable. Nous sommes au-dessus de cela et notre foi nous appelle à une noblesse supérieure ».
Après avoir remercié les Etats étrangers qui ont offert leur aide afin de sauver les jeunes filles, Mgr Kukah a appelé les hommes politiques nigérians à l’action : « Ceux qui nous gouvernent sont-ils conscients du fait que nous avons un pays à construire ? Nos hommes politiques comprennent-ils que nous avons un avenir à réaliser ? Comprendront-ils que le gouvernement est une question si sérieuse qu’elle ne devrait jamais être laissée entre les mains des hommes politiques ? ». (L.M.) (Agence Fides 23/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network