http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-21

AFRIQUE/NIGERIA - Pour l’Archevêque de Jos, « les bombes frappent le dialogue entre chrétiens et musulmans mais nous ne nous laissons pas intimider »

Abuja (Agence Fides) – « La situation est encore confuse et les informations relatives au nombre des personnes touchées sont encore partielles » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Ignatius Ayau Kaigama, Archevêque de Jos, ville du centre du Nigeria où hier, 20 mai, l’explosion de deux voitures piégées sur le marché principal a causé la mort de 118 personnes selon un bilan encore provisoire.
« Ces attentats ont plongé la population de Jos dans la peur et le soupçon réciproque » déclare Mgr Kaigama. « Avant les explosions, les divisions ethniques et religieuses entre les différentes composantes de notre société étaient en voie d’être surmontées. Prenons un exemple : voici deux semaines, nous avons lancé une collecte de fonds pour construire la nouvelle cathédrale, attendue que l’actuelle est devenue trop petite pour accueillir les fidèles qui participent aux célébrations. Nous avons également invité les responsables musulmans à participer à la cérémonie et ils sont venus, apportant une offrande que nous avons beaucoup appréciée. Ceci démontre de manière évidente les progrès réalisés dans le dialogue entre chrétiens et musulmans ».
« Maintenant, nous sommes tous préoccupés mais le dialogue continue et nous nous tenons en contact avec les responsables musulmans. En effet, ce sont les chefs musulmans de Kaduna qui m’ont informé du fait qu’une série d’explosions avait eu lieu à Jos. Nous ne devons pas nous laisser intimider et devons au contraire poursuivre notre dialogue de paix » conclut l’Archevêque de Jos. (L.M.) (Agence Fides 21/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches