http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-20

AMERIQUE/NICARAGUA - A la veille du dialogue avec le gouvernement, l’Eglise rappelle que les problèmes ne se résolvent pas en les ignorant

Managua (Agence Fides) – L’Eglise catholique est prête à ouvrir le dialogue avec le gouvernement nicaraguayen. La première rencontre est prévue pour demain, mercredi 21 mai (voir Fides 09 et 14/05/2014). Selon les informations envoyées à Fides depuis le pays latino-américain, ces jours-ci, les Evêques se sont exprimés en des lieux et à des occasions divers à ce propos.
Dimanche après-midi, 18 mai, S.Em. le Cardinal Leopoldo Brenes, après avoir célébré la Messe en plein air, dans les environs de la Paroisse de Saint Jacques, Apôtre, dans la ville de Boaco (au centre du pays) a déclaré que les Evêques sont prêts mais qu’il n’est pas bon d’anticiper les résultats du dialogue. Il a également réaffirmé le concept au travers de l’un de ses exemples tirés de la vie quotidienne : « Il ne faut pas vouloir voir le produit avant d’avoir trait la vache ».
L’Evêque de Granada, S.Exc. Mgr Jorge Solórzano, a affirmé que le dialogue a toujours produit de bons fruits. L’Evêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Managua, S.Exc. Mgr Silvio José Báez Ortega, O.C.D., a quant à lui annoncé que tout ce qui sera traité dans le cadre du dialogue entre la Conférence épiscopale et le Président Daniel Ortega sera publié intégralement par les Evêques. Mgr Báez Ortega, qui est également Secrétaire de la Conférence épiscopale du Nicaragua, a expliqué que les problèmes ne se résolvent pas en les ignorant : « Nous ne pouvons pas faire comme si de rien n’était pas plus qu’ignorer la situation ou regarder de l’autre côté. Il est nécessaire de se confronter ». (CE) (Agence Fides 20/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network