http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-20

AMERIQUE/SALVADOR - La violence de certaines zones d’Amérique centrale cause de l’émigration des enfants, même seuls

San Salvador (Agence Fides) – Les représentants des Evêques des Etats-Unis d’Amérique, du Mexique et d’Amérique centrale se rencontrent pour discuter des plus importantes questions inhérentes au phénomène complexe des migrations. La rencontre, qui a débuté hier, lundi 19 mai, au Salvador, s’achèvera le jeudi 22 mai. Au centre des entretiens se trouve l’augmentation du flux des mineurs migrants voyageant seuls en direction des Etats-Unis et les alternatives qui peuvent être adoptées afin de les protéger tant dans leur pays d’origine que tout au long de la route migratoire qu’ils empruntent.
La note envoyée à Fides par une source locale reprend ce qu’a affirmé S.Exc. Mgr Eusebio Elizondo, Président de la Commission pour les Migrations de la Conférence des Evêques catholiques des Etats-Unis (USCCB) : « la violence perpétrée par les bandes et la criminalité organisée dans certaines zones d’Amérique centrale constituent un facteur qui contribue à l’émigration d’un grand nombre d’enfants ». Mgr Elizondo, Evêque auxiliaire de Seattle, avait indiqué, dans une déclaration faite par l’USCCB voici quelques jours que « des mesures doivent être prises d’urgence afin de protéger ces enfants et d’en garantir la sécurité au sein de leurs communautés ».
En novembre dernier, une délégation de l’USCCB s’est rendue en Amérique centrale afin d’observer la migration des mineurs et a publié un rapport intitulé « Mission to Central America: The Flight of Unaccompanied Children to the United States ». Mgr Elizondo a déclaré en outre que, à la longue, l’administration américaine devra travailler avec les gouvernements de la région afin de renforcer les mécanismes de protection de ces très jeunes migrants qui vivent dans la peur et sont privés d’opportunités d’instruction et de travail. Il ne s’agit pas d’une question liée seulement à l’immigration, puisqu’elle intéresse également la politique étrangère et les aides à ces pays afin de protéger leurs ressortissants, surtout les plus vulnérables, a souligné l’Evêque. (CE) (Agence Fides 20/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network