http://www.fides.org

Dépêches

2014-05-15

AMERIQUE/HONDURAS - Poursuite de la violence à l’encontre des mineurs, victimes d’abus et de vexations

Tegucigalpa (Agence Fides) - La Commission interaméricaine des Droits de l’homme a demandé au Honduras de protéger les enfants victimes de la violence et d’accorder la priorité à l’enquête relative à la récente vague d’homicides de mineurs qui a eu lieu dans le pays. Après les récents homicides d’enfants dans les centres de détention ou au sein de leurs communautés, les autorités honduriennes doivent s’engager à mener des enquêtes rapides et impartiales et à appliquer des sanctions appropriées « afin de ne pas permettre l’impunité et d’empêcher que des crimes semblables se répètent » a déclaré la Commission. Parmi les nombreux cas de violences, d’abus et de vexations à l’encontre des enfants, ont émergé la mort récente et les blessures infligées suite à l’explosion d’une bombe à l’intérieur d’une maison de correction dans la ville de San Pedro Sula, au nord du Honduras. D’autres enfants ont par ailleurs été poignardés à leur domicile ou encore torturés et assassinés. Tous ces cas ont été attribués à la criminalité organisée de ce qu’il est convenu d’appeler les maras. Ces phénomènes graves se placent dans un contexte de violence généralisée et d’insécurité qui met les enfants et les adolescents dans une situation de particulière vulnérabilité. La Commission interaméricaine des Droits de l’homme, organisme autonome de l’Organisation des Etats américains, « condamne le meurtre d’enfants et d’adolescents au Honduras et considère que ce grave problème doit être pris en compte par l’Etat comme une priorité ». Selon les estimations pour 2012 du Bureau des Nations unies chargé de la drogue et de la criminalité (UNODC), le Honduras est le pays où est enregistré le plus fort taux de meurtres, à raison de 90,4 pour 100.000 habitants. (AP) (Agence Fides 15/05/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network