http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-28

ASIE/SYRIE - Missile contre une église arménienne catholique d’Alep durant la célébration de la Messe

Alep (Agence Fides) – L’église arménienne catholique de la Très Sainte Trinité d’Alep a été touchée par une moquette alors qu’à l’intérieur, les fidèles participaient à la Messe quotidienne. L’attaque a endommagé la coupole et les vitraux mais n’a pas provoqué de dommages aux personnes. C’est ce que confirme à l’Agence Fides le Père Joseph Bazuzu, Curé de l’église touchée. « Lundi après-midi – raconte le prêtre – de nombreux missiles sont tombés sur le quartier d’al-Meydan. L’un d’entre eux à touché et endommagé la coupole de notre église durant la liturgie eucharistique. Grâce à Dieu, personne ne s’est fait mal et le lendemain, les fidèles présents à la Messe étaient encore plus nombreux. Après tant d’années de violence, la peur est devenue un sentiment qui accompagne toutes les journées. Les personnes cohabitent avec la peur ».
Le tir de missiles a dévasté des maisons dans les environs de l’église, zone habitée presque exclusivement par des arméniens. « Avant le début du conflit – indique le Curé à l’Agence Fides – les familles arméniennes catholiques d’Alep étaient au nombre de 250 environ. Mais les liturgies en langue arménienne étaient également fréquentées par les arméniens orthodoxes pour un total de 800 familles. Maintenant, au moins 300 d’entre elles ont dû abandonner leurs maisons, surtout celles situées dans les zones à la limite de celles occupées par les milices des insurgés ».
A l’aube du 21 mars, la ville à majorité arménienne de Kessab, à la frontière turque, a été occupée par les milices anti-Assad au cours d’une offensive lancée afin d’atteindre la ville côtière de Latakieh. Des centaines de familles arméniennes ont été contraintes à la fuite. Selon des sources arméniennes, les trois églises de Kessab auraient été profanées par les miliciens islamistes d’al-Nusra.
Entre temps, en Arménie, sont en phase de conclusion les projets de la « nouvelle Alep », la zone résidentielle destinée aux réfugiés arméniens provenant de Syrie qui sera édifiée près la ville d’Ashtarak. Dans sa phase initiale, le complexe résidentiel pourrait accueillir au moins 500 familles. Selon les données fournies par le Ministère arménien chargé de la diaspora, les réfugiés arméniens syriens ayant trouvé refuge en Arménie sont au nombre de 11.000 environ. (GV) (Agence Fides 28/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network