http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-26

AFRIQUE/KENYA - Séquestre record d’héroïne au large de Mombasa

Nairobi (Agence Fides) – Le séquestre d’une tonne d’héroïne au large des côtes du Kenya de la part d’un bâtiment de la Marine australienne est une nouvelle confirmation de l’augmentation du trafic de drogue qui transite par l’Afrique orientale. Si l’Afrique occidentale est utilisée par les trafiquants de drogue latino-américains pour faire transiter la cocaïne destinée à l’Europe et à l’Amérique du Nord, les organisations criminelles asiatiques font quant à elles passer les chargements d’héroïne afghane le long des côtes de l’Afrique orientale en direction de ces mêmes marchés.
Le 23 avril, la frégate Darwin de la Marine australienne a intercepté un dhow – ou boutre – embarcation traditionnelle à voile triangulaire, à 27 nautiques du port kenyan de Mombasa. Le chargement d’héroïne – 1.023 Kg pour une valeur estimée de 170 M€ - était caché dans des sacs de ciment.
Toujours en avril, une frégate canadienne – qui, comme le bâtiment australien susmentionné, participe aux opérations anti-piraterie et antiterrorisme sur zone – avait séquestré 130 Kg d’héroïne transportés à bord d’un boutre intercepté à 100 nautiques de Zanzibar (Tanzanie). L’an dernier, un autre bâtiment canadien avait séquestré 500 Kg d’héroïne sur un boutre à 300 nautiques de Zanzibar.
Selon l’UNODC (Bureau de l’ONU chargé des drogues et de la criminalité), les séquestres de stupéfiants effectués dans les ports et aéroports des pays d’Afrique orientale ont augmenté.
Une récente enquête journalistique a enfin mis en évidence combien le Mozambique risque de devenir un important carrefour du trafic de drogue international (héroïne, haschich, mandrax et cocaïne) destiné à l’Afrique du Sud, à l’Europe et à l’Amérique du Nord. (L.M.) (Agence Fides 26/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

AFRIQUE/KENYA