http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-25

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Selon un missionnaire, « les aides n’arrivent pas à ceux qui en ont besoin »

Bangui (Agence Fides) – « Les aides fournies à la République centrafricaine mériteraient la récompense pour l’argent qui n’arrive pas où il devrait arriver » a affirmé le Père Aurelio Gazzera, missionnaire carme qui œuvre depuis des années à Bozoum (localité du nord de la Centrafrique) dans un témoignage rendu à Bruxelles sur le site Internet Euroactiv à propos de la manière dont sont employés les fonds mis à disposition par la communauté internationale en faveur du pays africain. Le Père Gazzera souligne que « la société civile n’a jamais eu un véritable contrôle des aides et par conséquent elle n’a jamais vu la couleur de cet argent ».
La majeure partie des fonds affectés pour aider la population épuisée par la guerre civile finit ainsi, selon le missionnaire, « dans les poches de personnes qui n’y ont absolument pas droit ».
Le Père Gazzera se plaint en outre du fait que les forces internationales déployées en Centrafrique afin de mettre fin aux violences ne disposent pas d’une stratégie commune et que des synergies n’aient pas été créées entre leurs différentes composantes. Dans le pays, sont en effet présents les militaires français de l’opération Sangaris et les militaires africains de la MISCA mais les centrafricains suspectent que ces troupes, plus que défendre les populations locales, ne soient surtout chargées de protéger les intérêts économiques de leurs pays d’origine. On se souviendra que la Centrafrique est riche en ressources minières en grande partie encore inexploitées. (L.M.) (Agence Fides 25/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network