http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-15

ASIE/PAKISTAN - Minorités prises pour cible : une étude et des témoignages des pakistanais expatriés

Londres (Agence Fides) – Les minorités au Pakistan, qu’elles soient ethniques, religieuses ou politiques, sont victimes de haine, de discriminations, de préjudices qui font de leur vie un enfer. C’est ce qu’affirme une nouvelle étude commissionnée et publiée par la British Pakistani Christian Association (BPCA) qui rassemble les pakistanais émigrés au Royaume-Uni, en Europe et dans d’autres pays du monde. Le texte, envoyé à l’Agence Fides, est intitulé Targeting of ‘Minority Others’ in Pakistan. Il présente une analyse des politiques mises en œuvre dans le pays au cours de ces dernières décennies et reporte de nombreux témoignages comme preuves des argumentations exprimées.
« Nombre des décisions et des activités étatiques et non étatiques ont facilité des actions ayant pour objectif de frapper les minorités telles que les chrétiens, les ahmadis, les hindous, les béloutches, les Hazaras chiites, les sikhs et de nombreux autres » remarque l’étude, citant en particulier la « loi sur le blasphème » comme l’un des principaux instruments d’abus, souvent utilisé comme « piège » pour les chrétiens et les hindous.
Les auteurs de l’étude – Desmond Fernandes, spécialiste du système éducatif pakistanais, et Nathaniel Lewis, chercheur de la BPCA – citent les nombreuses interventions d’organes des Nations unies tels que le Conseil pour les droits de l’homme, qui ont soulevé des interrogations demeurées sans suite.
Parmi les témoignages cités, se trouve celui du jeune chrétien Samson Barkat de Karachi, seul chrétien à avoir réussi l’examen d’admission à l’école des officiers de police. Un certain nombre d’officiers élèves musulmans, ont commencé à le provoquer par jalousie pour le contraindre à donner sa démission. En janvier 2014, Samson a été roué de coups par d’autres officiers élèves alors qu’il écoutait des chants religieux chrétiens dans sa voiture. L’un des agresseurs a sorti de sa poche des pages du coran, les a déchirées et a commencé à crier accusant le jeune chrétien de blasphème.
Des exemples d’abus sur les minorités sont constitués par les fréquents cas de viols de jeunes chrétiennes et hindoues et ceux relatifs aux noces islamiques forcées. Les derniers cas, indique la BPCA, sont ceux de Komal Yousaf, chrétienne de 15 ans, qui a été violée, « convertie » à l’islam et contrainte à se marier avec un musulman, et de Sobia, chrétienne de 19 ans de Lahore, enlevée et elle aussi contrainte au mariage islamique avec un riche musulman dans la maison duquel elle travaillait en tant que domestique. Les deux jeunes femmes ont été secourues par l’ONG World Vision in Progress (WVIP). « Les musulmans au Pakistan croient pouvoir utiliser les jeunes des minorités religieuses comme des biens de consommation » a indiqué le responsable de WVIP, Farroukh Saif. (PA) (Agence Fides 15/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network