http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-11

ASIE/LIBAN - Selon le Patriarche d’Antioche des Maronites, le nouveau Président doit être « une figure consensuelle »

Beyrouth (Agence Fides) – Le Patriarche d’Antioche des Maronites, S.B. le Cardinal Bechara Boutros Rai, prévoit que le prochain Président du Liban ne sera ni le Général Michel Aoun, ni Samir Geagea, les deux responsables politiques chrétiens les plus connus liés aux deux coalitions – celle du 8 mars et celle du 14 mars – qui s’opposent depuis des années dans le pays avec des effets paralysants sur le fonctionnement des institutions nationales. Interpellé par le quotidien libanais al-Joumhouria sur la possibilité que l’un des deux adversaires historiques puisse devenir Président de la République libanaise, le Cardinal a répondu « ne pas s’attendre » à une solution de ce type parce qu’à son avis, le prochain Chef de l’Etat devra être « une figure consensuelle soutenue par le peuple, de manière à pouvoir guider ensemble les parties en lutte au lien de créer une nouvelle crise ».
Dans ses déclarations à la presse libanaise, le Patriarche a réaffirmé que l’Eglise maronite ne sponsorise aucun candidat mais il a également tracé le profil idéal du futur Président libanais, qui devra disposer « de solides références morales, d’intégrité, d’expérience, de foi dans l’Etat libanais et dans les relations régionales et internationales, de manière à revitaliser le rôle des institutions et de gouverner le pays en des temps difficiles ».
Le complexe équilibre institutionnel libanais prévoit que la charge de Président de la République revienne à un chrétien maronite. Les paroles du Patriarche, même si elles n’expriment aucun appui explicite à un candidat particulier, pourraient avoir pour effet d’exclure de la course le responsable des Forces libanaises, Samir Geagea – allié des sunnites du Parti « Avenir » de Saad Hariri au sein de la Coalition du 14 mars – et le responsable du Courrant patriotique libre, Michel Aoun – allié des chiites du Hezbollah au sein de la Coalition du 8 mars. Le mandat de six ans de l’actuel Président, le Général Michel Sleiman, s’achèvera le 25 mai prochain. (GV) (Agence Fides 11/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel