http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-10

VATICAN - Clôture du Colloque « à l’écoute de l’Amérique » de la part du Cardinal Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Trois journées intenses pour écouter avec attention un continent pluriel, riche en espérances et aussi en contradictions, un continent complexe, habité par de nombreux peuples et cultures » : c’est par ces mots que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et Grand Chancelier de l’Université pontificale urbanienne, a clôturé les travaux du Colloque international « à l’écoute de l’Amérique : rencontres entre peuples, cultures, religions – routes pour l’avenir » qui s’est tenu à l’Université pontificale urbanienne du 7 au 9 avril.
« En Amérique du Nord, en Amérique centrale, en Amérique du Sud – a souligné le Cardinal – nous rencontrons un Christianisme au visage joyeux et populaire mais aussi participatif, dynamique, impliqué dans les situations de lutte contre l’injustice, contre l’oppression de l’homme, contre les menaces contre la vie humaine depuis sa conception et contre la destruction de l’environnement ». Toutefois, l’Amérique n’est pas un continent « seulement chrétien » en ce que « les grandes religions venues à la suite des migrants, migrants de foi juive ou islamique, y sont présentes tout comme des disciples des traditions spirituelles et religieuses asiatiques. A côté d’eux, se trouvent par ailleurs des masses de personnes qui ne sont plus croyantes et sont éloignées de l’expérience religieuse ».
Au cours du Colloque, « nous nous sommes laissés provoquer par la réalité – a poursuivi le Cardinal Filoni – pour la relire ensuite à la lumière de la foi et de la Tradition chrétienne et chercher ensuite ensemble des chemins pour l’action future ». Après avoir réaffirmé que « l’Evangélisation est une mission qui nous regarde tous et (que) la situation de générale sécularisation ouvre des frontières nouvelles », le Préfet du Dicastère missionnaire a rappelé le mandat d’Aparecida en vue d’une « mission continentale qui sache cependant également dépasser les frontières du continent américain lui-même et tout en étant capable de percevoir le continent américain d’une manière nouvelle ». « Aujourd’hui, la mission et l’inculturation se confrontent avec des sociétés semblables à un caléidoscope en mouvement – a mis en évidence le Cardinal. Elles doivent s’équiper en vue d’une compréhension de soi et de leur contexte extrêmement pluraliste, dynamique et changeant. En tout cela, il faut disposer d’une hiérarchie claire des vérités et essayer de dessiner une identité chrétienne qui ne soit ni fragmentée ni confuse ».
Le Cardinal Filoni a conclu par ce qu’il a qualifié de « provocation ». « Que veut dire, pour l’Amérique mais pas seulement pour elle, l’année 2013, avec l’élection comme Successeur de Pierre d’un fils de l’Amérique, le premier ? Que signifie un tel événement pour l’Eglise qui est en Amérique, pour l’Evangélisation de ce continent et à partir de celui-ci ? Que veut dire l’élection du Pape François pour les millions de migrants en Amérique, pour les afro-américains, pour les indios du Continent, pour les jeunes, pour les femmes, pour l’économie, pour la culture, pour le sport, pour l’écologie, pour les pauvres, pour les villes énormes, pour les villages, pour l’histoire des missions et des révolutions, pour les sectes et pour la Théologie de la libération ? Que veut dire et que représente l’élection de Bergoglio à la Chaire de Pierre, comme Evêque de Rome et Vicaire de Jésus Christ ? ». (SL) (Agence Fides 10/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches