http://www.fides.org

Dépêches

2014-04-08

ASIE/PAKISTAN - Seules 28% des femmes en mesure d’allaiter leurs nouveaux-nés

Karachi (Agence Fides) – La Health and Nutrition Development Society (HANDS) a observé un changement en ce qui concerne l’allaitement des nouveaux-nés chez les femmes de Tharparkar dans le district de Sindh. D’une étude conduite par l’organisation, il ressort qu’avant la grave sécheresse qui a touché le pays, 39% des femmes allaitaient leurs nouveaux-nés contre 28% actuellement. La malnutrition, la pauvreté et le manque de conscience sont les motivations principales de cette mutation. Selon le responsable du département sanitaire d’HANDS, de nombreuses femmes ne savent en réalité pas pendant combien de temps elles devraient allaiter leurs enfants. Les données enregistrées par l’Association for Water Applied Education & Renewable Energy (AWARE) indiquent qu’en mars 2014, 140 femmes ont été hospitalisées près l’Out Patient Department (OPD) de l’hôpital central de Chachro. En parlant avec le personnel médical, elles ont indiqué ne pas avoir à disposition d’intégrateurs ou de médicaments destinés à favoriser l’allaitement. La conséquence naturelle est qu’une fois enceintes, leur état de malnutrition et de faiblesse s’aggrave et que les enfants naissent en déficit pondéral parce que leurs mères ne disposent pas d’une alimentation correcte. Malheureusement, les zones rurales sont les plus pauvres et elles comptent la population la plus malnutrie. De nombreuses femmes souffrent d’anémie et sont affaiblies, n’étant pas en mesure d’allaiter ou risquant, si elles le font, de devenir toujours plus faibles, aggravant leurs conditions de santé et celles de leur enfant. En outre, dans la majeure partie des familles pakistanaises, les femmes mangent après avoir fait mangé l’ensemble des autres membres de la famille bien que ce soient elles qui travaillent dans les champs alors que les hommes fument le narghilé… (AP) (Agence Fides 08/04/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network