http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-18

AMERIQUE/SALVADOR - Elections 2014 : la Conférence épiscopale demande une « attitude de dialogue » au nouveau Président

San Salvador (Agence Fides) – Alors que les agences transmettent la nouvelle de l’élection du candidat du Front Farabundo Marti de libération nationale (FMLN), Salvador Sanchez Ceren, à la présidence de la république, l’Eglise locale exhorte à gouverner dans « une attitude de dialogue et de consultation » pour le bien de la nation. Les Evêques se sont exprimés dans un communiqué, publié Dimanche 16 mars, dans lequel ils s’adressent au nouveau Président qui aurait été élu, en affirmant : « le résultat des élections est un sage message du peuple salvadorien afin qu’il soit gouverné dans une attitude de dialogue et d’accord national qui nous réconcilie en tant que société et nous porte à atteindre de grands accords au plan national, de manière à ce qu’ensemble, nous puissions résoudre les grands problèmes nationaux ».
Le candidat du FMNL, formation politique issue de l’homonyme mouvement de guérilla communiste, Salvador Sanchez Ceren, a devancé de 0,22% seulement celui de l’Alliance républicaine nationaliste (ARENA), Norman Quijano, le 9 mars dernier, dans le cadre du premier tour des élections présidentielles, selon le décompte final réalisé par le Tribunal électoral suprême.
L’Eglise catholique est fortement préoccupée par « la tension venue à se créer après l’événement électoral » peut-on lire dans le communiqué envoyé à Fides. « C’est pourquoi, en tant que Pasteurs, nous en appelons aux responsables des partis politiques, en leur demandant de la bonne volonté et de bonnes intentions afin de résoudre au plus vite et de la meilleure manière possible les problèmes actuels au profit de tous les salvadoriens » conclut le communiqué de la Conférence épiscopale.
Après cinq ans, le FMNL continuera donc à guider le pays. Les résultats de ces élections indiquent une situation d’équilibre stratégique entre les deux forces qui s’affrontent électoralement depuis 20 ans. Cet équilibre stratégique sera confirmé ou modifié par les prochaines élections municipales et parlementaires de 2015. (CE) (Agence Fides 18/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network