http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-07

AMERIQUE/PARAGUAY - Dialogue entre l’Eglise et les autorités civiles à propos des problèmes de la population, dont la pauvreté croissante

Asunción (Agence Fides) – Le Président de la République du Paraguay, Horacio Cartes, a rencontré les Evêques de la Conférence épiscopale du pays, réunis dans le cadre de leur Assemblée ordinaire, afin de discuter de différents thèmes liés à la situation de la nation. S.Exc. Mgr Adalberto Martínez Flores, Ordinaire militaire du Paraguay, a indiqué dans une note envoyée à l’Agence Fides qu’au cours de la rencontre, qui a eu lieu hier, 6 mars, ont été traitées des questions spécifiques telles que le problème de la terre, des cultures, du progrès et de l’accroissement de la pauvreté – en particulier dans les zones rurales.
Le Président Horacio Cartes, qui avait été invité par les Evêques, s’est présenté au cours de la 2ème journée de la 199ème Assemblée plénière ordinaire de la Conférence épiscopale du Paraguay, accompagné de quelques membres de son cabinet, dont les Ministres de l’Intérieur, de la Santé et de la Justice.
Mgr Martinez, en tant que porte-parole, a jugé positif l’effort fait par le gouvernement visant à améliorer la situation du pays, surtout en ce qui concerne la pauvreté. « De bonnes choses peuvent être faites mais il reste encore beaucoup à faire dans le pays » a-t-il déclaré en guise de commentaire aux moyens de communication.
En vertu des rapports entre l’Eglise et l’Etat, tels que prévus par l’article 24 de la Constitution locale, et sur la base des principes d’indépendance, de coopération et d’autonomie, il est normal que la Conférence épiscopale reçoive des autorités civiles ou demande des rencontres.
Ces jours-ci, la population a manifesté son total désaccord en ce qui concerne le limogeage du Substitut du Procureur de l’Unité anti-corruption et criminalité économique, Carlos Arregui. C’est peut-être pour cette raison que le Procureur général de l’Etat, Javier Diaz Veron, est intervenu lors de la première session de l’Assemblée de la Conférence épiscopale, le 5 mars, afin d’exposer personnellement la situation, après la préoccupation manifestée par les Evêques suite à cette destitution improvise. (CE) (Agence Fides 07/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network