http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-06

AFRIQUE/GUINEE - Lancement d’une campagne de vaccination contre la rougeole au profit de 400.000 enfants

Conakry (Agence Fides) – Une campagne de vaccination contre la rougeole a été lancée en Guinée afin d’endiguer l’épidémie déclarée par le gouvernement national le 14 janvier. 1.105 cas suspects ont déjà été enregistrés dont 68 confirmés, cela causant la crainte d’une diffusion rapide de la maladie. « La rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses et elle peut se diffuser en un éclair. Elle frappe surtout les enfants et peut comporter de graves complications médicales » explique le chef de la mission de l’ONG Médecins sans frontières à Conakry qui coordonne la campagne en question. En collaboration avec le Ministère de la Santé, MSF a envoyé 32 équipes dans les quartiers de Matam, Matoto et Ratoma. Situées stratégiquement à proximité des personnes dans le besoin, dans le cadre de centres communautaires, dans des maisons particulières ou au sein d’espaces publics, les équipes de MSF prévoient de vacciner 394.000 enfants de 6 à 10 ans. Le traitement sera entièrement gratuit. L’ONG estime que, durant l’épidémie, environ 50 enfants risquent de développer des complications graves et potentiellement mortelles. C’est pourquoi ils recevront le soutien de structures sanitaires spécifiques en vue de soins médicaux ad hoc. La rougeole peut être évitée par un vaccin sûr et efficace qui, lorsqu’il fait partie d’un programme de vaccination ordinaire, est fait à tous les enfants à partir de l’âge de 9 mois. Dans l’ensemble cependant, seuls 37% des enfants guinéens ont reçu les deux doses nécessaires à garantir une protection complète. A Conakry même, la couverture de la vaccination demeure insuffisante dans la mesure où seule 80% de la population a été vaccinée. En tant que partie intégrante de cette campagne de vaccination, est également prévu un diagnostique gratuit pour les enfants affectés par la maladie, de manière à ce qu’ils puissent être soignés ainsi que des soins gratuits en cas de complications éventuelles. (AP) (Agence Fides 06/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network