http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-25

AFRIQUE/RD CONGO - Annonce d’un renforcement des Casques bleus au Katanga de la part de l’ONU après la dénonciation des Evêques concernant la situation locale

Kinshasa (Agence Fides) – L’annonce faite par le Commandement de la MONUSCO (Mission de l’ONU en RDC) concernant le renforcement du contingent des casques bleus déployé dans la province du Katanga, au sud de la RDC, bouleversée par les violences perpétrées par le groupe Bakata-Katanga a été accueillie avec soulagement par la population locale.
Les militaires de l’ONU seront déployés à Pweto, l’une des localités comprise dans ce qu’il est convenu d’appeler le triangle de la mort formé par Pweto, Mitwaba et Manono, à cause des violences commises par les groupes Mai-Mai, qui demandent une meilleure répartition des rentes entre le nord et le sud du Katanga, et par le groupe Bakata-Katanga, qui lutte pour l’indépendance de la province. Selon des données de l’ONU, au Katanga, environ 400.000 personnes ont dû évacuer à cause de l’insécurité.
La situation de la province avait fait l’objet de plaintes récentes dans le cadre d’une Lettre pastorale de l’Assemblée épiscopale de la Province ecclésiastique de Lubumbashi (voir Fides 21/02*/2014).
Le Katanga est considérée comme la province potentiellement la plus prospère de RDC, surtout à cause de la présence d’importantes mines de cuivre, qui sont cependant exploitées pleinement seulement dans le sud de la région. Ce fait génère actuellement des tensions entre le nord et le sud de la province, tensions auxquelles s’ajoutent celles liées à la politique nationale. La MONUSCO est formée de quelques 20.000 militaires dont 400 sont pour l’heure déployés au Katanga. (L.M.) (Agence Fides 25/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network