http://www.fides.org

Dépêches

2014-03-05

AMERIQUE/ARGENTINE - Reprise de la campagne contre l’usage de drogues à Jujuy

Jujuy (Agence Fides) – Organisée conjointement par le Diocèse de Jujuy et par la fondation Manos Abiertas, la campagne visant à combattre l’usage des drogues repart. A Jujuy, la première campagne a été lancée en novembre 2010. La première initiative de cette année consiste dans une conférence intitulée « Dépendances à la maison, qui nous lance un défi ? » qui se tiendra le 6 mars à l’école Notre-Dame du Potager de San Salvador de Jujuy.
Le programme de la conférence, à laquelle tous ont été invités, prévoit la participation de S.Exc. Mgr César Daniel Fernández, Evêque de Jujuy, qui continue à promouvoir des activités visant à faire face à ce fléau surtout à la lumière des orientations ayant émergé de la 106ème Assemblée des Evêques argentins, contenues dans le document intitulé « le drame de la drogue et le trafic de stupéfiants ». Un autre intervenant sera le Père Fernando Cervera, SI, spécialiste du secteur, qui a passé 20 ans en oeuvrant pour la prévention et le traitement et se trouve être également Président de la Pastorale des Dépendances de l’Archidiocèse de Buenos Aires.
La note envoyée à Fides par une source locale indique que le Diocèse cherche à impliquer toute la communauté afin qu’elle s’engage à résoudre un problème social qui concerne tout un chacun mais qui s’affronte très mal au sein des familles. En Argentine, on compte actuellement environ 180.000 toxicomanes dépendant de la « drogue des pauvres » qui « achètent en moyenne 20 doses par jour » à 6 pesos l’une. La PACO (pâte à base de cocaïne) est la troisième source de dépendance du pays après l’alcool et les médicaments.
Outre ces données recueillies par Fides, et mises à jour en novembre 2013, la Pastorale nationale des toxicomanies, dont le siège est à Buenos Aires, indique que 10% de la population d’âge compris entre 15 et 64 ans fait usage de drogue alors que 15% des adolescents font usage de marijuana dès la fin du collège, une réalité qui concerne 30% de l’échantillon dans la banlieue de Buenos Aires. Cette Pastorale met en outre en évidence le fait que « le pays manque d’une politique publique globale » permettant d’affronter ce problème. (CE) (Agence Fides 05/03/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network