http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-26

ASIE/PAKISTAN - Promesses des responsables politiques au nouvel Archevêque de Lahore : « l’Etat respectera les droits des églises »

Lahore (Agence Fides) – Les responsables politiques du Pakistan affirment que l’Etat respectera les droits, les propriétés et le statut des églises chrétiennes au Pakistan. Ainsi que l’a appris Fides, c’est ce qu’ont promis au nouvel Archevêque de Lahore, S.Exc. Mgr Sebastian Francis Shaw, OFM, à peine installé dans son Diocèse. Parmi les hommes politiques qui se sont adressés au nouvel Archevêque se trouvait le musulman Saradr Ayaz Sadiq, Président de l’Assemblée nationale, qui a fait ses études à la St. Anthony High School de Lahore, gérée par l’Eglise catholique. Sadiq, en rappelant que « l’instruction reçu m’a aidé à gagner la confiance et à développer la discipline et la personnalité » a en particulier fait référence à la question de la confiscation de la part de l’Etat du terrain et de la démolition du dortoir de la Caritas Gosha-e-Aman (Maison des étrangers), un cas qui avait secoué l’Eglise de Lahore (voir Fides 11/01/2012). A ce propos, Sadiq a révélé que, derrière cette affaire, se trouvaient des manœuvres de profiteurs qui voulaient d’approprier et vendre le terrain, réaffirmant que l’enquête en cours devait tirer au clair ce cas. Le Président de l’Assemblée nationale a promis son engagement en faveur de la promotion de l’harmonie sociale, rappelant que « la Constitution du Pakistan garantit des droits égaux à tous les citoyens du pays » y compris ceux qui adhèrent à des religions minoritaires.
Khalil Tahir Sindhu, ministre chargé des droits fondamentaux et des minorités dans la province du Pendjab, dont Lahore est le chef-lieu, est un homme politique catholique. Il a confirmé à Mgr Shaw son engagement « en faveur des problèmes des minorités et en particulier des chrétiens ». Sindhu a annoncé qu’une fois le cas résolu, le terrain et la structure de la Gosh-e-Aman seront utilisés par un lycée féminin placé sous l’administration de l’Eglise. Il faut désormais résoudre la question de la San Francis High School sise dans la zone d’Anarkali, à Lahore, nationalisée en 1972 par le gouvernement et qui doit être restituée à l’Eglise catholique, qui en est le légitime propriétaire. (PA) (Agence Fides 26/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network