http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-28

VATICAN - Session plénière de la Commission pontificale pour l’Amérique latine : le « fil rouge » des martyrs qui relie l’Amérique latine au Moyen-Orient

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Une constante de l’histoire chrétienne est la persécution et la croix qui, en ce monde et en ce temps de l’Eglise concerne nombre de ses enfants. C’est le don de sa vie au milieu de la violence et du mépris des valeurs de la dignité de la personne humaine, des attaques contre les personnes, les symboles et les lieux sacrés de notre foi qui ont comme conséquence non seulement l’enlèvement mais également le meurtre et la mort d’Evêques, de prêtres, de religieux et de religieuses ». Tels sont les termes employés par S.Em. le Cardinal Leonardo Sandri, dans le cadre de l’homélie tenue lors de la Messe qu’il a présidé ce matin à l’occasion de la session plénière de la Commission pontificale pour l’Amérique latine et envoyée à l’Agence Fides.
« Cette ligne rouge du sang des martyrs – a-t-il continué – a été enregistrée en vingt siècles d’histoire et les Eglises orientales catholiques comme les communautés orthodoxes et les autres communautés chrétiennes ont été et sont aujourd’hui protagonistes de cette connotation évangélique d’identité entre le disciple et son Maître ».
Après avoir rappelé les 52 martyrs tués dans la Cathédrale syro-catholique de Bagdad, le Cardinal Sandri s’est demandé qu’elle pourrait être le lien entre cette réalité et celle de l’Amérique latine. « C’est le sang du Christ que nous voyons verser en la personne de nos frères victimes des persécution, du terrorisme en général et du terrorisme d’Etat en particulier, de la violence irrationnelle et du trafic de drogue en particulier, ou victimes pour être fidèles à l’option préférentielle pour les pauvres, implicite dans la foi christologique, qui constitue le lien entre nos deux réalités » a-t-il affirmé.
Indépendamment du grand nombre d’Evêques, de prêtres, de religieux et de religieuses qui, sur le Continent latino-américain, a perdu la vie en tant que disciples du Christ, le cardinal a cité trois Pasteurs en particulier : S.Em. le Cardinal Juan Jesús Posadas Ocampo, Archevêque de Guadalajara (Mexique), assassiné le 24 mai 1993, l’Archevêque de San Salvador, S.Exc. Mgr Oscar Arnulfo Romero, assassiné le 24 mars 1980 – et dont « la cause de canonisation a déjà commencé » a déclaré le Cardinal espérant « l’avoir bientôt comme modèle pour toute l’Eglise » - et l’Evêque de La Rioja (Argentine), S.Exc. Mgr Enrique Angelelli, mort le 4 août 1976 dans un accident de voiture suspect.
« A la lumière de la Parole de Dieu et des nombreux témoins qui nous ont précédé – a conclu le Cardinal Sandri – nous pouvons tisser avec le fil rouge du sang des martyrs, l’histoire commune de notre Amérique avec celle des Eglises orientales. C’est le Christ crucifié qui relie, au travers d’un parallélisme surprenant, ces deux portions du Peuple de Dieu, celle du Peuple de Dieu qui est en Amérique latine et qu’Aparecida appelle à être disciple et missionnaire, et celle de l’Orient chrétien, appelée après le Synode spécial pour le Moyen-Orient, à la communion et au témoignage ». (SL) (Agence Fides 28/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network