http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-22

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Occupation des écoles de la part de groupes armés : les enfants impliqués dans les conflits armés et éloignés de l’instruction

Bangui (Agence Fides) – Au cours de cette dernière année, la majeure partie des établissements d’enseignement de la République centrafricaine est restée fermée à cause des attaques et des saccages continuels ainsi que de l’occupation de ces derniers de la part de groupes armés. Pour les enfants impliqués dans les conflits, il est fondamental de retourner à l’école, l’instruction les éloignant du recrutement, du travail des mineurs et de la prostitution. Afin de tenter de faire face à cette plaie, le fonds des Nations unies pour l’enfance s’est engagé à construire des salles de classe provisoires dans les principaux camps au profit des quelques 20.000 enfants de 3 à 18 ans qui s’y trouvent. Retourner à l’école leur permet de récupérer une sensation de normalité et de stabilité mais aussi de disposer d’un lieu sûr où pouvoir apprendre, loin des dangers. Les salles de classe provisoires constituent également des lieux sûrs dans lesquels les élèves peuvent exprimer leurs états d’âme sur ce qu’ils ont vu et vécu et où les enseignants peuvent les aider et les encourager. La République centrafricaine se trouve dans le chaos depuis mars 2013, époque à laquelle la coalition rebelle de la Seleka, composée en majorité de musulmans, a renversé le Président François Bozizé. (AP) (Agence Fides 22/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network