http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-18

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Violation de la trêve et reprise des combats à Malakal, important centre pétrolier

Juba (Agence Fides) – Les rebelles sud-soudanais fidèles à l’ancien Vice-président Riek Machar ont annoncé aujourd’hui, 18 février, avoir conquis Malakal, capitale de l’Etat du Haut Nil, après avoir chassé les troupes gouvernementales du Président Salva Kiir. Les autorités de Juba ont démenti la prise de la ville mais ont confirmé la reprise des combats dans la zone, dans le cadre de ce qui semble constituer la plus grave violation du cessez-le-feu proclamé le 23 janvier entre les deux factions rivales du SPLM (Mouvement de libération du peuple soudanais). Malakal est un centre stratégique en ce que située dans les environs d’importantes structures pétrolières. La situation demeure incertaine alors que l’on est dans l’attente d’une nouvelle série de colloques de paix à Addis Abeba (Ethiopie).
Le conflit, qui a débuté le 15 décembre, risque de plonger le jeune Etat – le Soudan du Sud étant devenu indépendant en juillet 2011 – dans une spirale d’affrontements tribaux, chaque acteur politique tendant à recourir aux hommes de sa propre tribu. Selon le Sudan Catholic Radio Network, un certain nombre de parlementaires a affirmé que près de 70% des militaires de la SPLA – bras armé du SPLM devenu armée nationale lors de l’indépendance – suit désormais Machar. Afin de compenser cette lourde défection, le Président Kiir, ainsi qu’il l’a admis lui-même dans le cadre d’une récente intervention publique, a fait recours à son armée personnelle, recrutée chez les dinka, sa tribu d’origine. En outre, des troupes ougandaises sont intervenues aux côtés de celles de Kiir, utilisant également des avions de combat pour frapper les positions des rebelles. (L.M.) (Agence Fides 18/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network