http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-18

AFRIQUE/EGYPTE - Bilan positif de la première année d’existence du Conseil national des églises dressé par l’Evêque copte catholique d’Assiout

Le Caire (Agence Fides) – Dans l’après-midi d’aujourd’hui, 18 février, les chefs et de nombreux hauts responsables des principales confessions chrétiennes présentes en Egypte – dont le Patriarche copte catholique, S.B. Ibrahim Isaac Sidrak – se réuniront en assemblée en la Cathédrale copte orthodoxe Saint Marc, au Caire, en présence du Patriarche copte orthodoxe Tawadros II, afin de célébrer le premier anniversaire de l’institution du Conseil national des églises chrétiennes. Le 18 février 2013 en effet, les plus hauts représentants de cinq Eglises et communautés – copte catholique, copte orthodoxe, grecque orthodoxe, protestante et anglicane – avaient souscrit dans cette même Cathédrale l’acte instituant ce conseil à forte valeur œcuménique. Selon l’Evêque copte catholique d’Assiout, S.Exc. Mgr Kyrillos William, « l’institution du Conseil national des églises a constitué un fait important pour nous tous et nous pouvons déjà en mesurer les effets au plan local. Au cours de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, on a pu constater que le peuple des fidèles est content de voir les chefs des églises chrétiennes prier ensemble. Cette année, pour la première fois, un Evêque copte catholique, le Vicaire patriarcal, S.Exc. Mgr Hanna Golta, a pu prêcher dans une église copte orthodoxe. Cela ne s’était jamais vu auparavant ». Selon l’Evêque copte catholique d’Assiout, le nouveau climat existant dans les rapports entre les membres des différentes confessions chrétiennes est en grande partie dû à la bonne volonté et à l’ouverture démontrée sur le terrain œcuménique par le Patriarche Tawadros.
Le Conseil national des églises en Egypte dispose d’un comité de présidence – qui rassemble les cinq chefs des églises et communautés impliquées – d’un secrétariat général – composé par cinq représentants des différentes églises et communautés et actuellement présidé par un prêtre copte orthodoxe, Bishoy Helmy – et d’un comité exécutif de 15 membres. Du Conseil dépendent 15 commissions dédiées à des questions et domaines spécifiques, qui s’activent peu à peu. Existe notamment une Commission théologique qui pourrait, avec le temps, affronter également au niveau local des thèmes controversés tels que le baptême que les coptes orthodoxes administrent à des chrétiens d’autres confessions lorsqu’ils entrent dans leur Eglise. Bishoy Helmy a déclaré récemment qu’entre les coptes orthodoxes et les coptes catholiques, existent 15 questions doctrinales et théologiques controversées sur lesquelles il est possible d’ouvrir une confrontation.
En ce qui concerne les questions politiques – rappelle l’Evêque copte catholique d’Assiout – « les statuts établissent clairement que le Conseil ne s’en occupe pas directement et ne veut pas conditionner les chrétiens dans la maturation de leurs opinions. Certes, en tant que citoyens, tous ont le devoir de s’exprimer lorsque le bien du pays est en jeu ». (GV) (Agence Fides 18/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network