http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-18

ASIE/SINGAPOUR - Message de l’Archevêque de Singapour : « sanctifier le travail par la prière »

Singapour (Agence Fides) – C’est la prière qui fait de tout chrétien un apôtre et un évangélisateur. Sur la base de cette conviction, l’Archevêque de Singapour, S.Exc. Mgr William Goh, a fait parvenir un message à tous les travailleurs, salariés, opérateurs pastoraux et bénévoles engagés au sein d’organisations catholiques, de Paroisses, d’écoles, de mouvements et d’associations. Dans le texte, parvenu à l’Agence Fides, Mgr Goh affirme : « En m’inspirant des exhortations du Pape François, je veux encourager toutes les organisations de l’Archidiocèse à prier tous les jours au bureau, le matin, à midi et le soir, au travers de la Liturgie des Heures et à tenir une « lecture priée » des Ecritures Saintes ensemble, au moins une fois par semaine ». En effet, explique l’Evêque, « sans la prière, notre travail devient stérile et banal, privé de vitalité et de joie. Grâce à la prière, notre travail devient une vocation, nos bureaux un lieu de joie, d’amour fraternel, un lieu dans lequel nous proclamons la joie de l’Evangile à tout autre et au monde ». « Nous sommes les premiers destinataires de la Bonne Nouvelle – rappelle le texte – nous qui travaillons dans la vigne du Seigneur. De telle manière cette annonce devient vie qui nous rapproche tous, nous qui sommes engagés dans les différents domaines de l’apostolat ». L’urgence d’une « nouvelle évangélisation » comporte en premier lieu « une conversion personnelle de tout catholique » remarque-t-il. « Personne ne devrait penser – poursuit-il – que cette invitation ne le concerne pas, du moment que personne n’est exclu de la joie apportée par le Seigneur ».
L’Archevêque invite à former des communautés chrétiennes de prière y compris sur les lieux de travail. « Nos communautés chrétiennes doivent devenir d’authentiques écoles de prière, dans lesquelles la rencontre avec le Christ ne s’exprime pas seulement dans des implorations d’aide mais également en actions de grâce, en louanges, en contemplation, en écoute jusqu’au moment où le cœur tombe réellement amoureux ». Une prière intense et constante en effet, en ouvrant le cœur à l’amour de Dieu « l’ouvre également à l’amour de nos frères et sœurs et nous rend capables de construire l’histoire selon le plan de Dieu » conclut-il. (PA) (Agence Fides 18/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network