http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-17

AFRIQUE/NIGERIA - Entretien avec l’Archevêque de Jos : « le dernier massacre de civils ne me surprend malheureusement pas. Il s’agit d’un schéma régulier fait pour semer la terreur »

Abuja (Agenzia Fides) – « Le dernier massacre en date dans le nord du Nigeria ne me surprend plus parce que Boko Haram suit un schéma régulier visant à semer la terreur parmi la population » indique à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Ignatius Ayau Kaigama, Archevêque de Jos et Président de la Conférence épiscopale nigériane, commentant l’assaut perpétré le 15 février dans le village d’Izghe, dans l’Etat de Borno, probablement par un groupe de la secte islamique Boko Haram. Selon un premier bilan, au moins 100 civils auraient été tués par des hommes portant un uniforme militaire arrivés à bord de camions, lesquels ont également pillé les magasins, avant de s’enfuir, après le massacre, en direction de la forêt.
Borno est l’un des trois Etats nigérians du nord où depuis mai 2013 est en vigueur l’Etat d’urgence afin de faciliter les opérations militaires contre Boko Haram. Les formations de guérillas ont cependant continué à mener leurs actions.
« Malheureusement, les autorités ont jusqu’ici échoué dans leur mission qui est d’assurer la paix et la sécurité aux nigérians dans toutes les zones du pays » affirme Mgr Kaigama. « Malgré les efforts réalisés et les importantes ressources investies pour combattre ces groupes de fanatiques, les responsables politiques et militaires nigérians ne sont pas encore parvenus à venir à bout du problème ».
L’Archevêque de Jos estime que « il faut aller à la racine de ce phénomène ». « Je pense qu’il existe des groupes extérieurs au Nigeria qui offrent une assistance sophistiquée aux formations radicales nigérianes ou qu’il existe, à l’intérieur même du Nigeria, des sympathies pour ces groupes, peut-être même de la part de certaines personnes qui rendent possible la poursuite de ces attaques, en fournissant des informations ou d’une quelque autre manière » conclut Mgr Kaigama. (L.M.) (Agence Fides 17/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network