http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-17

AMERIQUE/VENEZUELA - Deux salésiens tués et deux autres blessés dans le cadre d’un vol à main armée, nouvelle preuve d’un niveau préoccupant d’insécurité dans le pays

Valencia (Agence Fides) – « L’Archevêque de Valencia, S.Exc. Mgr Reinaldo Del Prette L., en union avec ses frères dans le sacerdoce, les religieux et les laïcs, exprime la profonde douleur et le désarroi de notre communauté ecclésiale suite à l’homicide du Père Jesus Plaza et du frère Luis Sanchez, sdb, tout comme à l’agression et au sacrilège dont ils ont été victimes près la Communauté religieuse de l’Ecole Don Bosco ». Telle est la nouvelle donnée par un communiqué de l’Archidiocèse de Valencia (Venezuela) envoyé à l’Agence Fides après la mort violente d’un prêtre et d’un religieux laïc et l’agression subie par les membres de la communauté salésienne. « Les Salésiens constituent une composante importante et plus que séculaire de notre Eglise locale et nous sommes profondément touchés et horrifiés par cet événement exécrable » continue le communiqué.
Selon une note parvenue à Fides de sources de Caracas, les faits tragiques ont eu lieu dans la soirée de samedi 15 février, lorsque deux jeunes sont entrés dans l’école salésienne, à ce qu’il semble avec l’intention d’y effectuer un cambriolage, faisant usage de la violence à l’encontre des religieux. Le rapport de police confirme que les agresseurs sont deux mineurs de 13 et 15 ans qui voulaient voler des ordinateurs, des liquidités, des téléphones portables et autres objets de valeur dans la maison des religieux. Au cours de l’action, ont également été grièvement blessés le Père José Luis Salazar et un autre religieux de 64 ans, David Marin, qui se trouvent actuellement hospitalisés dans une clinique locale.
« Le Père Jesus Plaza (80 ans) et le frère Luis Sanchez (84 ans) ne s’en sont pas sortis » a confirmé le Père Luciano Stefani, Supérieur des Salésiens au Venezuela. Quant au Père Fernando Santana, Directeur de la Maison Don Bosco de Guaparo, à la périphérie de Valencia, lieu de l’agression, il a souligné à la presse que « les jeunes n’ont rien à voir avec la politique. Ce fait ne concerne pas la situation politique mais la terrible situation d’insécurité que tous connaissent dans le pays ». Le Recteur majeur des Salésiens, le Père Pascual Chavez, a publié la triste nouvelle sur Twitter, l’accompagnant du commentaire suivant : « Prions pour la paix et pour ce pays ». (CE) (Agence Fides 17/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network