http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-15

AMERIQUE/VENEZUELA - Défense du droit à protester mais sans violence de la part de l’Evêque de Maracay

Maracay (Agence Fides) – L’Evêque de Maracay, S.Exc. Mgr Rafael Ramón Conde Alfonzo, a voulu s’exprimer sur la terrible situation de violence que traverse le pays et a envoyé un message, « tant aux étudiants, qui ont leur propre conception idéologique, qu’à ceux qui ne la partagent pas ». « Nous avons tous la responsabilité de forger un Venezuela plus digne – a déclaré l’Evêque dans une note envoyée à Fides – mais pas de manière violente », cela générant seulement le chaos et de nouvelles violences. Mgr Conde Alfonzo a voulu souligner que « le droit de protester est un droit civil, reconnu par la Constitution que l’Etat doit observer ». Il a ensuite ajouté que la population vénézuélienne a des motifs pour protester : « Personne ne peut nier ou cacher que la violence et l’insécurité sévissent », ajoutant que « l’Etat doit jouer son rôle et gouverner pour tous les citoyens et non pas seulement au profit d’une faction ».
Les récentes manifestations contre le gouvernement du Président Nicolás Maduro ont fait trois morts, le nombre des blessés dépassant la cinquantaine (voir Fides 14/02/2014). Alors que les responsables de l’opposition critiquent durement l’action de la police et les autorités du gouvernement, Maduro en personne a lancé cette nuit une invitation aux principaux groupes politiques – opposition comprise – afin de mettre en œuvre ensemble un « plan de pacification » visant à résoudre le grave problème de l’insécurité dans les rues.
Selon des données recueillies par Fides dans la presse locale, l’insécurité au Venezuela a causé 11.000 morts au cours de la seule année 2013 – selon les chiffres officiels – alors que, selon les données d’un certain nombre d’ONG, les morts auraient été plus de 20.000. (CE) (Agence Fides 15/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network