http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-13

VATICAN - « Se mettre à l’école du Christ, se faire, encore une fois, de jeunes élèves et écouter le Maître » : homélie du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples dans le cadre de l’Assemblée plénière de la Congrégation pour l’Education catholique

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Combien est sapientiel et salutaire que de se mettre à l’école du Christ, de se faire, une fois encore, de jeunes élèves et d’écouter le Maître, Lui qui, par Ses paroles nous fait sentir bien parce qu’Il parle droit au cœur et à l’esprit, nous fait sortir de la tromperie et nous fait savoir où se trouve la racine du mal ». Tel est le souhait exprimé par S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, qui a présidé la Concélébration eucharistique de mercredi 12 février au soir en la Chapelle du Collège pontifical urbanien en qualité de Grand Chancelier de l’Université pontificale urbanienne, membre de la Congrégation pour l’Education catholique et Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples. La Congrégation pour l’Education catholique tient actuellement son Assemblée plénière, du 12 au 14 février.
« Rassemblés dans cette Chapelle où des milliers de jeunes se sont préparés au sacerdoce, à la vie pastorale et missionnaire ainsi qu’à leur formation intellectuelle près notre Université pontificale urbanienne – a déclaré le Cardinal Filoni dans son homélie – nous nous retrouvons pour un moment de prière, renouvelant notre foi dans l’Eucharistie, cœur de l’Eglise ».
S’attardant sur les Lectures proclamées, le Préfet du Dicastère missionnaire a mis en évidence la dimension sapientielle du point de vue biblique et spirituel, le reliant à ce jour : « L’image de Salomon qui construit la maison aux sept colonnes dans laquelle la Sagesse a sa demeure est éloquente et suggestive et je dirais qu’elle pourrait bien convenir, par analogie, à la mission de la Congrégation pour l’Education catholique, à savoir celle de permettre à tous ceux qui le désirent de pouvoir accéder à la connaissance de la Sagesse divine, c’est-à-dire au Christ, Chemin, Vérité et Vie, et apprendre la valeur de la sagesse concernant l’homme ».
Dans la péricope évangélique de ce jour, le Maître distingue clairement entre « Parole de Dieu » et « tradition humaine ». « Une distinction actuelle à l’époque et qui l’est davantage encore aujourd’hui – a commenté le Cardinal – si nous pensons à notre compréhension post-moderne dans laquelle souvent la « Parole de Dieu » est reniée et la « tradition humaine » est remplacée par un relativisme éthique et philosophique qui met au centre de manière subjective sa propre manière de voir, son propre moi et ce qui lui plait, allant parfois jusqu’à plier, dans notre monde ecclésial, la « Parole de Dieu » elle-même. Ainsi, la question que pose Jésus à ses auditeurs, est bien forte et directe : avec tout le savoir post-moderne, scientifique et culturel, « vous aussi, vous êtes incapables de comprendre ? ». (SL) (Agence Fides 13/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network